Replay du lundi 1 janvier 2018

Valérie Ekoumé chanteuse

- Mis à jour le

Retour sur l'emission du 15 décembre avec pour invitée Valérie Ekoume

Valérie Ekoumé chanteuse
Valérie Ekoumé chanteuse - L'invité de 17h

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

  • Valérie Ekoume est  une chanteuse d'origine camerounaise qui a vu le  jour en France.Elle vit en Franche Comté ...
  • Elle a  grandi dans un environnement dans lequel la  musique n'est pas une langue  étrangère.
    Dès son plus jeune âge, elle se passionne pour la musique et plus particulièrement pour le chant.
    N’ayant  de cesse de se perfectionner, elle décide en 2005 d’intégrer   l’American School Of Modern Music, une école spécialisée dans la   formation des musiciens basée à Paris. Elle y restera pendant cinq   ans. Parallèlement à cela, elle multiplie les formations de   perfectionnement vocal.
    La chanteuse a de nombreuses collaborations à son actif  (Youssou  Ndour, Alain Barrière, Maceo Parker, Courtney Pine, Passi, MC  Solaar,  Papa Wemba, Rokia Traoré, Kaissa Doumbe, Etienne Mbappe,  Meiway, Kofi  Olomide, Coco Mbassi, Lulendo).
    Pendant huit ans elle a fait ses classes aux côtés de Manu Dibango   au sein du Soul Makossa Gang et du Maraboutik Big Bang. Cette   collaboration lui permet de participer à plusieurs grands festivals à   travers le monde : Festival de Cannes, le Womad, Jazz à Vienne, Ziget   et Couleur Café (entre autres).
    Bien qu'ayant passé la majeure  partie de sa vie dans l'hexagone  français, Valérie a un attachement  particulier à sa langue  d'origine, le duala. Elle dit rencontrer dans  les sonorités du duala  une musique, une émotion, une vérité qui lui  ressemblent. Elle sait  que dans cette langue, elle fait davantage que  chanter parce que  quelque part, elle lui appartient.
Mots clés: