Émissions Toutes les émissions

Callejon

Le samedi à 12h05

Juan José Padilla, Ivan Fandiño et Joselito Adame

Podcasts : iTunes RSS
le seul trophée de la soirée pour le Mexicain Joselito Adame
le seul trophée de la soirée pour le Mexicain Joselito Adame © Radio France - Henri Stassinet

Des toros de Fuente Ymbro et El Tajo - La Reina au Plumaçon lors de cette 3ème corrida montoise de la Madeleine 2014

Madeleine 2014, le dossier France Bleu

3ème corrida du cycle, arènes pleines et chaleur lourde d’équateur ! Toros de Fuente Ymbro et Joselito pour Padilla, Fandiño et Adame.

Ce dernier Joselito Adame est un jeune mexicain, numéro un dans son pays, qui a beaucoup torée en France comme novillero. Et a pris l’alternative à Arles en 2007.L’aztèque, dans une course hachée, coupe la seule oreille d’une course très décevante en raison du bétail décasté et retors.L'idée était belle :confronter sans les opposer les toros de deux des meilleurs élevages de ces dix dernières années, Fuente Ymbro et El Tajo-La Reina. Et cela face à un trio de toreros expérimentés et de styles très divers. Six toros, trois de chaque, charpentés, une course fort bien présentée, en cornes, avec certains exemplaires remarquables en carrosserie. Bref un régal pour l’œil. Mais au delà du défilé de mode impeccable, rien ou peu s’en faut. Pas de bravoure dans la cavalerie, tout le contraire et plusieurs exemplaires couards fuyant la pique frappés de « mansedumbre » chronique, se réfugiant aux planches. Les hommes, eux,  étaient assurément là pour s’imposer. Padilla prend un Joselito doux mais sans brio, se trompe sans doute de terrains puis tombe sur un Gallardo avisé. Le pirate ne peut briller.

chaude alerte pour Padilla touché et recousu à la pommette - Radio France
chaude alerte pour Padilla touché et recousu à la pommette © Radio France - Henri Stassinet

Fandiño évidemment espéré après ses trois oreilles de la veille se bat. Première faena sérieuse, autoritaire, juste, en s’imposant. Il tue mal. Le cinquième est noble mais vide. RAS dit la vigie ! Adame qui faisait sa présentation de matador au Plumaçon a comme les copains beaucoup tenté. Récompensé d’un trophée à son toro de Joselito il a sans doute rendu les armes un poil vite devant l’apathie du dernier monolithe noir de FuenteYmbro, après un récital mexicain enlevé à la cape par « zapopinas »,  passes serpentées en vrille allurées et cosmiques.

Fandino toujours sérieux et appliqué - Radio France
Fandino toujours sérieux et appliqué © Radio France - Henri Stassinet