Replay du jeudi 23 juillet 2020

Des fruits, des légumes et une histoire de famille à Pia

- Mis à jour le

Une histoire de fruits, de légumes et de famille dans les Pyrénées-Orientales.

Illustration : melon
Illustration : melon © Getty - MarkGillow

C’est un métier passion qui a ses avantages et ses contraintes, mais agriculteur c’est quand même avant toute chose une histoire de vie, un choix et parfois toute un arbre généalogique en rapport direct avec l’activité.

Mado et Bernard Fillols sont à Pia, au Nord de Perpignan. Chez eux il y a des fruits, des légumes et beaucoup d’implication personnelle.

Transmission de passion

Quand on a toujours vécu dans un univers, une fois en âge de choisir son métier, il y a globalement deux options. Soit on sature ou on a envie de se lancer dans une carrière complètement différente, auquel cas on ne prend pas la suite. Ou alors, au contraire, on souhaite surtout faire perdurer à sa façon l’affaire familiale en l’adaptant au gout du jour mais aussi aux imprévus comme cette terrible crise du coronavirus.

« C’était mon grand-père, mon père, moi, les enfants et maintenant mes petits enfants qui sont aussi avec nous sur l’exploitation ».

Les fruits

Encore quelques abricots, déjà les prunes et prochainement les figues, c’est le programme.

« On termine l’Helena du Roussillon et on a du Frisson en récolte, là, ça touche à la fin et là on a commencé un peu les prunes, la Reine Claude va arriver la semaine prochaine, et la Mirabelle. »

Les légumes

Toute une belle sélection estivale proposée par Bernard à Pia.

« Là on est sur les légumes d’été, tomate, aubergine, courgette, poivrons, oignons, melons le Cantaloup et après des melons verts et jaunes à chair blanche. On a déjà commencé nos plantations d’hiver, les poireaux, les choux fleurs ».

La situation avec la crise

2020 année vraiment particulière, avec le confinement, le déconfinement, de nouvelles habitudes éphémères ou permanentes chez les consommateurs des Pyrénées-Orientales concernant les circuits-courts.

« Pour nous ça se passe assez bien parce que nous on a une clientèle surtout locale. On n’est pas dans une zone touristique. On a souvent des gens qui viennent en famille, qui passent chez nous faire le plein de produits du terroir ».

Et on respecte évidemment les gestes barrière, Bernard et Mado Fillols sont à Pia rue Saint Michel.