Replay du lundi 20 juillet 2020

La Ferme d’Arsa à Sournia, Yannick Vilardell

- Mis à jour le

Veaux, bœufs, nature, nous sommes en Fenouillèdes à Sournia chez Yannick Vilardell.

Illustration : veau
Illustration : veau © Getty - Ana Maria Serrano

Des producteurs de proximité, installés ici dans les Pyrénées-Orientales du bord de mer à la montagne en passant par la campagne.

Connaissez-vous Yannick Vilardell,  depuis 2009 au cœur de son exploitation à taille humaine située à Sournia, il propose du bio. 

Et pour que l’éloignement géographique de cette charmante commune ne soit pas un frein, il concocte de panier qu’il livre et il a commencé à utiliser ce mode de distribution, avant le confinement.

Des animaux en liberté

Pour Yannick élevage doit rimer avec liberté, ses animaux peuvent donc évoluer à l’aise et bénéficie d’une nourriture de type naturel.

Nous on travaille sur à peu près 300 hectares de surface de montagne, surface pastorale. Il y a un troupeau de 60 Charolaises qui pâturent toute l’année dehors et qui montent au fur et à mesure de la pousse de l’herbe sur les parties hautes de l’exploitation. Et en hiver qui sont autour du Mas, dans des prairies, on travaille vraiment la ressource pastorale, l’herbe qui pousse naturellement e la biodiversité des Fenouillèdes.

Du bio

C’est une philosophie, une façon d’optimiser aussi son savoir et ça donne une image qualitative supplémentaire, le bio, c’est le quotidien de Yannick.

Parce que c’est une évidence dans nos territoires, et parce que ça correspond parfaitement à mon éthique de production, c’est respecter l’animal, respecter le territoire ou on est. Ce qui est logique chez nous, c’est vraiment d’utiliser l’espace naturel que l’on a, et la biodiversité, les différentes plantes que l’on a.

Du veau

Au cœur de la production de Yannick, le veau.

En ce moment on propose du veau tous les 15 jours, en colis ou au détail dans les différents magasins de producteurs qu’on livre, le bœuf une fois par mois, parce qu’on n’a pas assez de bêtes pour en proposer plus régulièrement et la volaille toutes les semaines.

Des colis, des livraisons

Durant le confinement on a été nombreuses et nombreux à découvrir les joies de se faire livrer à la maison de bons produits d’ici. Lui, Yannick, il a entamé cette démarche bien avant.

Nous c’est quelque chose qui a démarré en 2009, à l’installation, donc ce n’est pas quelque chose qui a été mis en place pendant le confinement, mais qui a répondu parfaitement à la demande pendant le confinement. Et donc oui ça continue, parce que c’est un service que l’on propose gratuitement, parce qu’on est quand même assez isolé, on est équipé avec les camions frigo et donc on porte directement chez les gens qui le souhaitent, leurs commandes.

La Ferme d’Arsa à Sournia en venant des plages ou de Perpignan, prendre soit la direction de Prades ou celle de Saint Paul de Fenouillet, Ansignan, on peut y accéder également par Ille sur Têt, les routes sont souvent sinueuses pour arriver jusqu’ici mais l’effort est largement récompensé par la beauté des paysages et ce sentiment unique de se retrouver au cœur d’une nature vraiment préservée.

Pour en savoir d’avantage sur Yannick son exploitation, sa passion et ses produits, un site internet moderne et fluide : www.lafermedarsa.fr