Replay du mercredi 28 octobre 2020

Pyrénées-Orientales : connaissez-vous ce miel très original ?

- Mis à jour le

Au Rucher de Flora, c’est l’univers de Fréderic Garcia. Il est apiculteur et il propose un miel pas vraiment comme les autres, le miel d’inule.

Illustration : abeilles
Illustration : abeilles © Getty - Westend61

Le principe de base est le suivant. Des ruches qui voyagent à travers le département. Comme ça, les abeilles peuvent butiner des fleurs différentes et produire plusieurs types de miels.

Apiculteur c’est une passion. Avantage, pour celles et ceux qui n’aiment pas trop travailler dans un bureau et qui préfèrent le grand air, le quotidien est proche de la Nature. En revanche, on ne compte pas les heures, ni les kilomètres et il faut devenir ami avec les abeilles pour qu’elles partagent leur production le plus possible en harmonie. Nous sommes chez Frédéric basé à Fenouillet.

La situation actuelle

Avant l’hivernage on profite encore un peu du miel et on active la production de la propolis, décidément très tendance en ce moment.

Frédéric Garcia : 

C’est la fin de saison, la dernière récolte on va la faire début novembre. C’est le miel d’inule. Et ce sera la dernière récolte de l’année ensuite toutes mes ruches seront transhumées sur mes points de départ pour le printemps. Sinon nous la dernière récolte c’est le miel de montagne, très très goûtu avec pleins d’arômes qui portera un peu sur le tilleul quand même. Et là on est en train de finaliser aussi la propolis parce que pendant le COVID malheureusement on nous a demandé beaucoup beaucoup de propolis, donc là on a remis en place une production de propolis qui sera prête d’ici la fin du mois.

Le miel d’inule

Il a une couleur particulière ce miel, une texture originale et un goût particulier. Bref il est assez unique.

Frédéric Garcia : 

Ce miel d’inule il est blanc ivoire, il a une texture un peu comme une pâte à tartiner bien connue et c’est un miel qui est très très bon déjà pour la circulation du sang, pour les intestins, pour plein d’autres choses et après la particularité c’est le gout, il a un gout vraiment très très diffèrent de tous les autres miels et chacun y trouve un gout différent, y en a qui disent que ça ressemble un peu à la crème de lait, y’en a qui disent que ça ressemble un petit peu à une crème d’anis, c’est un miel que l’on fait une fois par an et il y a des fois où ça ne marche pas du tout, il y a des fois où on en fait quelques centaines de kilos ou 200 et il y a des fois où on fait 20 à 25 kilos, c’est la nature.

Au Rucher de Flora à Fenouillet en Fenouillèdes.