Replay du jeudi 9 juillet 2020

À Coutances, la restauratrice Amélie TROUVERIE crée une bière au thé 

À Coutances, la restauratrice Amélie TROUVERIE crée une bière au thé 

Amélie TROUVERIE
Amélie TROUVERIE - Amélie TROUVERIE

C’est la première affaire d’Amélie TROUVERIE. Cette épicurienne a toujours travaillé dans les mêtiers de bouche. Tantôt dans une grande brasserie, tantôt dans une épicerie fine. C’est il y a 3 ans seulement qu’elle investit dans son rêve : son propre restaurant. C’est ainsi que naît « Il é thé une fois ».

J’ai toujours rêvé d’avoir mon affaire, mais je n’avais pas confiance en moi. On me l’a donné. J’ai tenu une épicerie fine. C’est là que j’ai su que j’étais capable de gérer mon entreprise

Pour autant, rien ici ne ressemble à un restaurant traditionnel. Ni la carte, avec des plats familiaux, ni les services qui ressemble à un bel inventaire à la Prévert. Car ici, le client n’est pas seulement roi. Il est choyé comme nulle part ailleurs.

Le concept est vraiment nouveau. C’est à la fois une épicerie fine, un salon de thé, un restaurant, et même un bar, puisque qu’il y a une licence IV.

Amélie TROUVERIE organise d’ailleurs des apéros concerts une fois par mois en été. Plus étonnant, une esthéticienne pas parfois la porte pour y dispenser ses soins !

J’ai voulu un lieu très cosy. C’est créé comme j’ai envie. J’ai toutes les tranches d’âges… Il n’y a pas une activité qui se détache. Il n’y  a pas non plus une journée qui ressemble à une autre.

En cuisine

Un plat signé Amélie TROUVERIE
Un plat signé Amélie TROUVERIE - Amélie TROUVERIE

Ici, c’est traditionnel : « tout est fait maison »  insiste Amélie TROUVERIE.

« Le hachis Parmentier est extra. Ce sont des plats comme ceux que je faisais à mes enfants (ndlr: Amélie est maman de deux enfants de 13 et 17 ans). 

Le circuit court

J’essaye de regrouper mes achats… La boutique bio à proximité, le lycée agricole… j’aimerais que l’on vienne plus à moi… Je suis à la recherche de petits producteurs de maraichers pour me fournir… Il nous manque vraiment une poissonnerie à côté… ça serait formidable !

La bière artisanale à base de thé 

J’ai rencontré Aurélien le brasseur de la « hold hop » dans le calvados. C’est un ancien restaurateur. On s’est croisé il y a quelques mois, je lui ai dit que j’aimais sa bière et lui ai proposé de créer une bière à base de thé. Il s’est lancé… On a travaillé ensemble. On a gardé la nature de sa bière : une bière de caractère, houblonnée… on a intégré du Maté et du thé earl grey. Pour le moment, elle est en deuxième fermentation… J’ai aussi fait appel à un dessinateur manchois pour l’étiquette…  La sortie est prévue d’ici la fin juillet 2020. Son nom : Philo’thé (car mon second prénom est Philomène).

A peine la phrase terminée qu’Amélie doit servir de nouveaux clients… Depuis le confinement, elle s’est lancée dans la création de plats à emporter. Depuis , son succès dépasse ses espérances… 

Les clients tiennent à venir voir les petits commerçants. C’est une belle solidarité.