Replay du lundi 22 juin 2020

Au Mesnil-Vigot, Hélène BELLOT fait du savon avec le lait de ses ânesses

Au Mesnil-Vigot, Hélène BELLOT fait du savon et des cosmétiques avec le lait de ses ânesses

Hélène BELLOT et le lait de ses ânesses
Hélène BELLOT et le lait de ses ânesses - Hélène BELLOT

Hélène BELLOT a toujours été passionnée par les ânes. De sa Belgique natale, elle emporte sa passion quand vient pour elle l’opportunité de s’installer dans le Cotentin, entre Périers et Saint-Lô, dans les Marais du Cotentin et du Bessin.« J’étais à la recherche de grands espaces et de calme » dit l’éleveuse. « J’avais envie de trouver de nouveaux marchés aussi ».

Lancée en 2005, la marque Lisane débarque donc en Normandie le 6 juin 2011.

Hélène BELLOT
Hélène BELLOT - Hélène BELLOT

Depuis 2011, l’asinerie laitière normande a su se réinventer

Le troupeau est composé d’une vingtaine de têtes. Le lait récolté est ensuite divisé en deux. D’un côté, il part en Belgique où Hélène BELLOT a conservé ses contacts. Un laboratoire local  transforme la production en shampoing, en crème pour les mains, en crème anti âge. Le lait d'ânesse est connu pour ses vertus apaisantes.

Avec l’utilisations des gels hydro alcooliques, les mains deviennent sèches… La crème pour les mains aide à leur redonner de la douceur… Elle cartonne !

Le reste du lait reste sur place, la productrice va le transformer sous les yeux des visiteurs.

Une activité en plein essor

C’est l’autre mamelle de Lisane : la savonnerie. Hélène BELLOT fabrique des savons de manière artisanale. Pour chaque savon, il faut compter quasiment un mois entre la traite et l’emballage. 

Des savons pour les peux sensibles
Des savons pour les peux sensibles - Hélène BELLOT

Et quand le temps est pluvieux, le processus est allongé, car les savons ont du mal à sécher !

Depuis le déconfinement, Hélène BELLOT ouvre ses portes le vendredi après-midi (en plus du dimanche, qui était la journée portes ouvertes). Derrière une grande verrières, les visiteurs peuvent assister gratuitement à la fabrication des savons. La préparation, le mélange, le broyage, la mise en moule, tout est fait sous les yeux des curieux.Huile d’olive, de coco, parfums, pigments et bien sûr lait d’ânesse en quantité imposante, rien n’est caché aux visiteurs qui peuvent ensuite visiter les locaux et admirer le troupeau.La maitresse des lieux apprécie le lien qu’elle crée avec ses visiteurs d’un jour

Un savon à base de lait d'ânesse
Un savon à base de lait d'ânesse - Hélène BELLOT

Bien souvent, on papote. Nos clients viennent aussi chercher de l’humain. C’est comme pour les circuits de distribution. On pourrait se contenter des points de vente, mais on se rend compte que rien ne remplace ce contact en face à face avec nos client(e)s

C’est la passion et l’amour de l’âne qui amène Hélène BELLOT dans ce projet. 

Je prends toujours autant de plaisir à aller faire la traite, jour après jour ; toujours autant de plaisir à voir le sourire des client(e)s. Ce contact est incomparable. Ça n’a pas de prix.

Le respect de l’animal avant tout 

La traite se fait à la main, entre 3 et 4 fois par jour, explique Hélène BELLOT.

L’ânesse ne produit pas beaucoup de lait à chaque traite. Sur une journée, on récupère environ un litre et demi par femelle.

Chaque traite va prendre une heure du temps à l’éleveuse.

Sur nos 20 ânes, on a 15 ânesses pour la reproduction. Mais chaque année seules 4 ou 5 seront traites. Chaque ânesse ne donne son lait qu’une année sur trois.

Des ânesses du Cotentin, du Poitou, de Normandie« Mon élevage est responsable et respectueux de l’animal » explique Hélène BELLOT.  « Je travaille en cohérence avec mon éthique. Mes ânons ne terminent pas à l’abattoir. Ils sont souvent adoptés. Et je suis regardante avec les futurs propriétaires: hors de question qu’ils vieillissent seuls dans les champs »

Pour retrouver les produits et les points de vente de l’asinerie Lisane, pour en savoir plus sur les visites gratuites, cliquez par ici !

Pour la page facebook, c'est par là !

LISANE

2, Rue de l'Huderie

50570 Le Mesnil-Vigot

Tél. : 02 33 05 32 32