Replay du vendredi 24 juillet 2020

Aussevielle : les vergers de l'Ousse produisent des pommes bio et des kiwis

Les vergers de L’Ousse à Aussevielle produisent des pommes (la plupart en bio) et des kiwis depuis 1989. Dans la boutique de nombreux produits sont réunis la plupart en circuit court pour la vente

La boutique de la ferme de l'Ousse à Aussevielle
La boutique de la ferme de l'Ousse à Aussevielle - La ferme de l'Ousse

Les vergers de l’Ousse s’étendent sur 17 hectares. L’objectif est de tout passer en bio et on y est presque. Selon Cédric Catel, ouvrier qui travaille à la production : « Actuellement, on a 11,20 hectares qui sont en pommes bio et il nous en reste 2,40 hectares à convertir. Et 2.5 hectares de kiwis qui restent à convertir en bio ».

Des pommes : il y a 11 variétés cultivées en bio aux vergers de l’Ousse 

En bio il y a 11 variétés de pommes qui sont proposer à la vente directe. Le but c’est d’avoir un panel de variétés toutes différentes. C’est aussi d’avoir une production de pommes dont la récolte est étalée sur 2 mois. Des pommes au goût varié, acidulées, juteuses, croquantes, de différentes couleurs. Pour les kiwis, du jaune est prévu bientôt à la récolte. Une variété sans poil. C’est une production en expérimentation. Pour l’instant, les verges de l’Ousse récoltent un kiwi vert et un kiwi précoce.   

Pour écouler la production, une surface de vente de 300m2 

Au verger de l’Ousse, il y a aussi une boutique où l’on peut venir chercher la production récoltée sur place mais aussi venir chercher d’autres choses en légumes, en fruit, du fromage, de la bière locale, des colis grillade de la ferme Lahoun 

Melons, pèches, nectarine sont de retour ; la Mara des bois et la Charlotte du Lot et Garonne.

La pêche Roussanne de Monein
La pêche Roussanne de Monein - Les Vergers de l'Ousse

Fromage de brebis bio de la ferme Casebonne d’Ance. Comme nous l’explique Cédric Catel : « A la base nous n’avions que nos pommes et kiwis et on a démarché à un producteur légume bio de compléter la demande et de bouche à oreille des producteurs sont venus taper à notre porte. Et depuis, nos 300 m2 de boutique sont bien achalandés ».