Replay du lundi 24 mai 2021

À Baix et aux alentours, Taga-Fruit livre les paniers préparés par Juju, Finette et Emil

Au début il y avait une exploitation arboricole familiale, puis trois jeunes ardéchois sont venus reprendre le flambeau. Ils ont décidé que les grossistes c'était bien, mais que proposer des paniers complets aux habitants du coin ça serait pas mal aussi !

TAGA-FRUIT
TAGA-FRUIT

Derrière TAGA-FRUIT, il y a trois associés et deux structures. Les trois associés ce sont Julien dit “Chapu” ou “Juju”, Joséphine dite "Joseph" ou "Finette" et Emilien dit "Emil". Trois ardéchois dans la trentaine, qui après s'être un temps expatriés pour travailler dans le fruit ou tout autre chose, sont revenus au pays pour reprendre l'exploitation arboricole bio du père de Joséphine. Les deux structures ce sont une EARL pour la partie production et une structure commerciale, qui assure la commercialisation des fruits de l'exploitation et de produits d'autres producteurs ardéchois.

TAGA-FRUIT - Joséphine
TAGA-FRUIT - Joséphine - Diane Corjon

Il y a Joséphine, qui s'occupe de toute la partie culture, ma compagne. Joséphine, c'est la troisième génération d'exploitants arboricoles de sa famille. D'où le nom "Les vergers de mon Papé". Le "Papé" c'est comme ça que notre fille et ses cousins appellent leur grand-père. Et c'est aussi un clin d'oeil pour le grand-père de Joséphine, qui était le premier arboriculteur de la famille. Le deuxième associé, c'est Julien, un ami d'enfance, qui lui s'occupe plutôt de la partie logistique. Et après le troisième, c'est moi, Emilien, qui suis plutôt sur la partie négoce et gestion au sens large.  (Emilien)

Quand ils reprennent la structure en 2019-2020, ils reprennent toute l'exploitation, c'est à dire 25 hectares de terres agricoles arboricoles dont 12 hectares de kiwi, 8 hectares d'abricot, de la grenade, de la cerise, de la figue, de la pomme et un peu de maraîchage. A l'époque la vente des fruits se fait à des grossistes. La structure commerciale centralise cette vente et celle d'autres producteurs environnants. L'arrivée des jeunes exploitants marque le retour de la vente directe. Les déclencheurs sont les événements météorologiques de 2020, qui réduisent drastiquement les rendements d'abricots notamment, et la crise du Covid qui met en difficulté certains acheteurs en gros.

TAGA-FRUIT
TAGA-FRUIT

Le trio décide qu'il faut se diversifier et valoriser leurs savoirs-faire. La première étape sera de lancer de la vente directe de kiwi sur Facebook. Une idée qui rencontre un franc succès. Mais les clients, quand ils viennent prendre livraison de leur commande, demandent régulièrement si d'autres produits sont disponibles. Deux fois par semaine, les jeunes producteurs sont présents dans le carré des producteurs du Marché de gros Lyon-Corbas. C'est là qu'il se rapprochent de certains de leur collègues de Rhône-Alpes pour compléter leur offre, notamment en maraîchage. Ils leur proposent de participer à une vente en panier dont ils prendraient en charge la gestion. La première semaine TAGA-FRUIT s'approvisionne pour seize paniers. C'est une soixantaine qui est commandée.

TAGA-FRUIT
TAGA-FRUIT

À partir de là, TAGA-FRUIT se développe. La commande passe de Facebook à une boutique en ligne. L'offre de panier unique devient multiple, le client peut même le constituer lui-même ou commander les articles indépendamment. Les articles ce sont des fruits bien sûr, mais aussi des légumes, les picodons affinés d'un voisin de l'exploitation, du pain, des oeufs, du chocolat, des jus de fruit, des bières artisanales et une sélection de vins. L'enlèvement se fait à l'exploitation trois jours par semaine ou dans l'un des douze points relais autour de Baix. Depuis peu, TAGA-FRUIT propose la livraison à domicile ou sur le lieu de travail.  

TAGA-FRUIT
TAGA-FRUIT

On a toujours fait le choix de prendre des produits qualitatifs, quitte à payer un peu plus cher. Après, on pensait que le bio allait avoir beaucoup de demande, et au final, pas tant que ça. Les gens sont plutôt sur la qualité du produit et sur la provenance, donc Rhône-Alpes.(Emilien)

Les trois associés ont choisi de s'engager sur la qualité et la provenance des produits : Ardèche ou Auvergne-Rhône-Alpes. L'hiver dernier les agrumes proposés provenaient de la Côte d'Azur et de Corse. Leur sélection comprend du Bio et du conventionnel.  

TAGA-FRUIT
TAGA-FRUIT

La vente directe représente aujourd'hui 20% de l'activité de TAGA-FRUIT, 20% en plus qui ont permis l'embauche d'un plein temps. L'objectif pour Joséphine, Julien et Emilien  : continuer à développer l'offre produit et étendre la zone de livraison.  

On est hyper contents d'avoir développé la vente directe. Voir les clients et les consommateurs, c'est un énorme plus, avoir un retour quasiment immédiat sur nos produits. Des gens nous disent qu'ils retrouvent le goût de certains produits. Ce n'est pas nous qui les produisons, mais on est content de pouvoir leur amener ça. (Emilien)

TAGA-FRUIT - Joséphine et Emilien en famille
TAGA-FRUIT - Joséphine et Emilien en famille

Ce qu'on trouve chez TAGA-FRUIT

  • Panier de fruits, panier de fruits et légumes, panier de la semaine, panier personnalisable, panier apéro
  • Légumes
  • Fruits
  • Picodons affinés
  • Pain
  • Chocolat
  • Vins, bières, jus de fruit
  • Oeufs

13 points de retrait dont :  Saint Priest, Flaviac, Le Pouzin, Saint Bauzile, Saint Lager Bressac, Cruas...

TAGA FRUIT

1000 Chemin de la Gardette
Quartier Brunay
07210 BAIX

tagafruit.fr
facebook.com/TagaFruitBaix

-> Découvrez notre carte interactive des Circuits Courts en Drôme Ardèche