Replay du lundi 17 mai 2021

A La Baume d'Hostun, la Ferme Intégrale ouvre la voie de l'aquaponie

L'aquaponie est un système de « coproduction » agricole de légumes et de poisson, encore peu développé à grande échelle en France. La Ferme Intégrale sera bientôt l'un de ses ambassadeurs dans la Drôme.

La Ferme Intégrale
La Ferme Intégrale

A l'origine de la Ferme Intégrale, il y a Gabriel Faysse. Gabriel a de nombreuses années travaillé sur les systèmes d'élevage de saumon en Norvège, au Chili et au Canada. A cette époque, ses concurrents les plus coriaces font le choix de l'aquaponie. Ce système vertueux en termes de valorisation des effluents finit par convaincre Gabriel, qui décide de s'engager dans cette voie. Mais en rentrant en France, il constate que la technique n'est utilisée que sur de toutes petites exploitations et pas à grande échelle. Il décide d'y remédier.

La Ferme Intégrale
La Ferme Intégrale

_C'est une méthode qui était utilisée déjà par les Aztèques. Ils avaient remarqué qu'en mettant des poissons dans les rizières, le riz poussait mieux. (_Gabriel Faysse)

En aquaponie, les excréments des poissons sont utilisés comme nourriture pour les plantes. Pour autant, les poissons ne sont pas élevés sous les plantes. L'eau transite du bassin des poissons vers celui où poussent des légumes. Leurs racines puisent dans l'eau les nutriments disponibles. Ainsi, les végétaux purifient l'eau qui est de nouveau utilisable pour l'élevage des poissons.

(de G à D) Gabriel Faysse, Marion Garnier et Lauranne Galliard
(de G à D) Gabriel Faysse, Marion Garnier et Lauranne Galliard - La Ferme Intégrale

_L'aquaponie c'est faire de l'élevage de poissons avec des plantes et utiliser les rejets des uns comme ressource pour les autres, simplement. (_Gabriel Faysse)

Dans le projet Ferme Intégrale on trouve, aux côtés de Gabriel Faysse, Marion Garnier biochimiste, et Lauranne Galliard, ingénieur agronome. Porté par une société créée à l'automne 2019, il aura nécessité une année et demi de réflexion pour concevoir le système, en définir la taille, les espèces, faire des tests sur les méthodes de production.  

La Ferme Intégrale
La Ferme Intégrale

La Ferme Intégrale a fait le choix d'élever le sandre, notamment pour ne pas être en concurrence avec l'offre locale de salmonidés. Côté végétal, seuls les légumes feuilles sont compatible avec l'aquaponie. La Ferme Intégrale produira donc des salades mesclun, des épinards, des côtes de bettes, des choux etc.  

Epinards - La Ferme Intégrale
Epinards - La Ferme Intégrale

_La Ferme Intégrale, on aime bien dire c'est 3/0. C'est zéro phyto, zéro pesticide, zéro antibiotique. Et de l'amont à l'aval de la production, tout est étudié, pour réduire l'ensemble des impacts environnementaux liés à notre activité.  (_Gabriel Faysse)

Si le label Agriculture Biologique, n'existe pas en aquaponie, Gabriel Faysse revendique des pratiques plus vertueuses encore que le bio. La Ferme Intégrale produira sans traitement en utilisant des principes de lutte biologique intégrée. Le projet met par ailleurs en œuvre des systèmes visant à réduire son impact environnemental : écoulement naturel de l'eau par gravité, basse consommation, récupération d'énergie, chaleur renouvelable par la biomasse. C'est vers l'obtention du label HVE, Haute Valeur Environnementale, que l'exploitation se dirige.  

Manuel Perez, Chef d'exploitation
Manuel Perez, Chef d'exploitation - La Ferme Intégrale

L'idée n'est pas d'être une ferme ultra high tech. On n'est en train de faire de l'agriculture verticale avec des tours sous éclairage LED. On produit à plat avec la lumière du jour. On met de la technologie là où il y en a besoin par rapport à un bon sens paysan de base. _(_Gabriel Faysse)

Concernant la distribution, l'équipe de La Ferme Intégrale prévoit de privilégier les circuits courts avec une limite de trente cinq minutes de trajet de livraison autour de son site. Ses futurs clients : les magasins de producteurs, la grande distribution proposant des produits locaux, les traiteurs et les restaurateurs.   

Aux côtés de Gabriel, Marion et Lauranne, travaillent désormais Manuel Perez, Chef d'exploitation et Michel Marcelin, Pisciculteur. Les objectifs de La Ferme Intégrale : quarante tonnes de sandre et soixante tonnes de légumes feuilles à l'horizon 2023. C'est le mardi 18 mai 2021 que sera posée la “première pierre” du chantier de la Ferme Intégrale, pour un début de production en septembre. Les premiers légumes devraient être disponibles à partir du mois d'octobre, les premiers poissons frais ou fumés pour Noël 2021.  

ferme-integrale.org

La Ferme Intégrale
La Ferme Intégrale - AGC - Architecture & Construction

-> Découvrez notre carte interactive des Circuits Courts en Drôme Ardèche