Replay du lundi 10 mai 2021

God save la ferme Escazaous !

C’est une histoire peu banale qui unit Amélie et James Clayton à la ferme Escazaous, ferme typique landaise du XVIIIè siècle nichée à Misson, au cœur de la Chalosse.

Très bientôt leur retour
Très bientôt leur retour - ferme Escazaous

C'est dans une ferme typique en torchis et colombages du XVIII ème siècle située au cœur de la Chalosse à Misson (entre Peyrehorade et Pomarez), la ferme Escazaous que se transmet de génération en génération, un savoir-faire.
James, d'origine anglaise arrive avec ses parents en France dans ce village de Misson en 2001, il a alors 14 ans et ne parle pas français. Attiré déjà par le monde agricole, il décide rapidement de faire ses études dans ce domaine. Il obtient tous ses diplômes jusqu'au BTS grâce à sa volonté, son courage et aux personnes qui ont su l'entourer et lui transmettre cette passion pour l'agriculture. Devenir agriculteur est devenu un rêve.

Le tournant

Alors que la ferme Escazaous était dans la même famille depuis 1920, en 2017, toujours dans le désir de voir cette ferme perdurer avec le même savoir-faire, une passation toute particulière s'effectue puisqu'elle est pour la toute 1ère fois hors cadre familial. En effet, la ferme Escazaous et la famille Darboucabe ouvrent leurs bras à James Clayton et sa femme Amélie.
C’est ainsi qu’ils pratiquent l’élevage et la transformation du canard, métier qu'ils pratiquent depuis 1985 avec passion. Ils ont à cœur de faire un bon produit, partager leur savoir-faire sans oublier l'histoire de cette ferme.
Et malgré la crise aviaire, James et Amélie veulent continuer à élever leurs canards en plein air, garantie d’une qualité optimale.