Replay du mardi 4 mai 2021

Ferment pour Yaourts de la marque nantaise " Plaisance Bio"

- Mis à jour le

Faire ses yaourts soi-même est une bonne façon de limiter sa consommation de plastique, et par là de réduire son impact carbone. Et grâce au ferment pour yaourt de Plaisance Bio, c’est très simple et pratique.

Ferment pour yaourts de la marque Plaisance Bio
Ferment pour yaourts de la marque Plaisance Bio © Radio France

UNE SOLUTION PRATIQUE ET ÉCOLOGIQUE 

La préparation en poudre, vendue en sachets double dose de 12 grammes, permet de réaliser 8 yaourts de 125 ml. Elle est composée de poudre de lait issue de l’agriculture biologique de Bretagne et de deux ferments lactiques : le streptococcus thermophilus et le lactobacillus bulgaricus, qui opèrent en symbiose et fermentent pour donner un yaourt. La préparation est garantie sans gluten car sans contaminations possibles dans l’outil de production. Comme les sachets de ferments sont prédosés, ils sont pratiques à utiliser. Les yaourts obtenus ont une saveur douce et une texture brassée très agréable. Il est possible de repiquer les yaourts jusqu’à 5 fois, sans augmentation de l’acidité. Une préparation économique en plus d’être écologique. Ainsi, avec 1 sachet nous pouvons faire jusqu’à 40 yaourts. L’avantage certain d’utiliser un sachet Plaisance Bio plutôt qu’un yaourt est la concentration de ferments lactiques actifs contenus dans le sachet. Utiliser un yaourt du commerce peut fonctionner ou pas et ne garantit pas une bonne concentration en ferments pour réaliser ses yaourts et assurer plusieurs repiquages de plus. Le ferment Plaisance Bio est fabriqué en France, à Rezé, en Loire- Atlantique, dans une usine construite selon la démarche HQE (haute qualité environnementale). Il est certifié FR-BIO-01, et garanti sans OGM et sans traitement d’ionisation.

UN PRODUIT RÉCOMPENSÉ PAR LE TROPHÉE SÉLECTION BIO 2021 

Le ferment pour yaourt Plaisance Bio a reçu le Trophée Sélection Bio 2021 à l’issue d’un test auprès de 100 consommateurs. Il a reçu la note de 17,60 sur 20, sur des critères de praticité, de dosage et d’efficacité. Les testeurs ont également mis en avant le caractère économique et écologique du repiquage, qui permet de réutiliser un yaourt pour réaliser de nouvelles fournées.

Mots clés: