Replay du mardi 16 février 2021

A Argentré, cette exploitation agricole va progressivement changer de mains

- Mis à jour le

Les 27 et 28 février prochain, Jean-Pierre Rouzier ouvrira les portes de sa ferme au grand public, à l'occasion du "Salon à la Ferme". Une exploitation agricole qu'il a commencé à transmettre, tout en conservant les élevages bovins et porcins.

La ferme de la Naillère à Argentré participe au "Salon à la Ferme"
La ferme de la Naillère à Argentré participe au "Salon à la Ferme" © Radio France - Gauthier Paturo

"Paysan, c'est un mot noble", assure Jean-Pierre Rouzier. "Je préfère m'intéresser à mon pays, mon région, plutôt qu'à la mondialisation". Depuis de nombreuses années, ce paysan bio travaille à développer le local, le circuit-court et s'investit sur son territoire. Il y a quelques années, l'Argentréen a planté des arbres avec les élèves de l'école communale. Les 27 et 28 février prochain, il ouvrira les portes de la Naillère pour "Salon à la Ferme".

Plus qu'un projet professionnel

Paysan, ce n'est pas qu'un projet professionnel. C'est aussi un projet de vie. Et pour Noémie Coquereau, c'était un besoin de revenir à la terre, de participer à la préservation de l'environnement. La ferme de Jean-Pierre Rouzier a tapé dans l’œil dans la jeune mayennaise, qui devait faire face à une difficulté : trouver des terres accessibles et pas trop grandes pour reprendre l'activité d'élevage porcin bio."C'est vrai que souvent, les exploitations à reprendre sont trop grandes et nécessitent des investissement très coûteux, et donc, amène un besoin de productivité", confirme Ronan Eon. Ce paysan boulanger a déjà repris une partie des terres de Jean-Pierre Rouzier il y a deux ans. Avec Noémie, ces deux projets pourraient à terme permettre à Jean-Pierre de transmettre sa ferme.

Une table ronde sur la thématique de la transmission sera organisée le dimanche 28 février sur la ferme.

Mots clés: