Replay du jeudi 13 mai 2021

Au quartier du Bourny à Laval, ces épiciers maintiennent le lien social

- Mis à jour le

Depuis un an et demi, "Le panier sympa" rempli son rôle d'épicerie de quartier. Un commerce qui était attendu par les habitants du Bourny à Laval, après la fermeture de l'ancien commerce.

Rachid et Morgane tiennent l'épicerie "Le panier sympa", place de la commune à Laval.
Rachid et Morgane tiennent l'épicerie "Le panier sympa", place de la commune à Laval. © Radio France - Gauthier Paturo

"Ici c'est notre deuxième maison" sourit Morgane. Et pour cause : l'épicerie "Le panier sympa" se doit d'être ouverte "le plus possible, sinon les clients ne comprennent pas", explique-t-elle. A ses côtés, Rachid qui a débuté cette aventure il y a un an et demi. 

Du dépannage et du lien social

"On est bien placé dans le quartier. Autour il y a le café, le salon de coiffure, des médecins, assure Rachid. Et les clients sont juste à côté". Effectivement, le commerce est au cœur des habitations, en plein milieu d'une place piétonne. Et pour cette habitante du quartier, ça compte : "Je viens prendre mon pain tous les jours. J'ai vraiment envie que ce commerce fonctionne, alors je viens régulièrement pour faire mes courses. On a une responsabilité en tant que client, si on veut conserver notre épicerie".

Car ici, on ne vient pas chercher que des produits mais aussi... un lien social. "On est une petite famille" s'amuse Morgane. Quand on n'a pas vu un client depuis plusieurs jours, on s'inquiète. Notamment avec les personnes âgées".

"Merci, à bientôt !" lance Rachid aux clients qui s'en vont en riant. Ici, beaucoup de gens se tutoient. Et quand on passe le seuil de cette petite boutique, on comprend à quel point les épiciers, comme Morgane et Rachid, sont de véritables acteurs du vivre ensemble.

Mots clés: