Replay du jeudi 11 février 2021

Originaire d'Equateur, il importe du cacao équitable en circuit court

- Mis à jour le

Mieux rémunérer les producteurs de cacao et proposer des produits de qualité : c'est le pari de Carlos Pulgarin, mayennais d'adoption. Il a créé sa marque Equacacao et travaille directement avec les producteurs équatoriens.

Carlos Pulgarin de Equacaco et Guillaume Helbert d'ID Sucré à Laval.
Carlos Pulgarin de Equacaco et Guillaume Helbert d'ID Sucré à Laval. © Radio France - Gauthier Paturo

"Travailler avec ID Sucré, c'est une fierté" assure Carlos Pulgarin. Il faut dire que l'enseigne mayennaise fait partie des vingt-cinq meilleurs chocolatiers de France ! Né en Equateur, Carlos y a passé ses dix-huit premières années. Après avoir beaucoup voyagé, il s'est installé en Mayenne il y a quinze ans. Aujourd'hui, il a choisi de faire travailler les producteurs de son pays de façon équitable. "Avec l'industrie du cacao, ce sont les grandes entreprises qui fixent les prix et c'est compliqué pour eux de vivre correctement de leur métier". 

L'importance du cacaotier et de son environnement

Et pour faire un bon cacao, il faut de bonnes fèves. C'est Carlos lui-même qui les sélectionne chez les producteurs. Et tout a son importance : l'arbre mais aussi son environnement proche, qui va apporter différentes nuances d'arômes.

Du cacao, de la vanille, des fruits séchés...

En plus de ses différentes gammes de chocolat, Carlos Pulgarin importe également de la vanille et des fruits séchés. Le tout en circuit court, puisqu'il est le seul intermédiaire entre les producteurs et les consommateurs.

Mots clés: