Replay du mercredi 25 novembre 2020

A Congrier, l'école et l'épicerie luttent contre le gaspillage alimentaire

- Mis à jour le

Depuis le mois d'octobre, les repas non servis à la cantine de Congrier sont vendus au snack-bar du village. Pour la commune, c'est l'assurance de dire stop au gaspillage alimentaire.

A Congrier, au snack-bar "O'Bistroké"
A Congrier, au snack-bar "O'Bistroké" © Radio France - Gauthier Paturo

Ça fait un an que la commune avait lancé une réflexion sur le gaspillage alimentaire.  Dans ce petite village du sud mayenne, situé à côté de Renazé, le surplus de nourriture ne finit plus au compost. Les repas non servis aux enfants sont reconditionnés et vendus le jour même aux clients du snack-bar. Pour les habitants, cela permet de se nourrir à petit prix (deux euros) et pour la cantine, d'éviter les pertes.

Les élèves sont sensibilisés à la lutte contre le gaspillage alimentaire

"On a fait le constat que trop de nourriture finissait au compost, explique le maire Hervé Tison. Nous avons donc revu les quantités, mais cela n'a pas suffit. Avec ce système, on limite au maximum le gaspillage". Et c'est une problématique que connaissent bien les élèves. Au restaurant scolaire, les grands se servent en autonomie. Mais la règle est claire, assure le maire : "Ce qu'ils mettent dans leur assiette, ils doivent le manger".

Mots clés: