Replay du vendredi 7 mai 2021

Le développement de la vente en circuit court, une solution économique et un plaisir pour la ferme de la Mude

- Mis à jour le

Avec l'arrêt des salons gastronomiques, cette exploitation tarn-et-garonnaise a perdu 70% de ses débouchés. Mais Jean-Pierre et Béatrice Pointu ont su développer l'autre partie de la distribution de leurs produits, la vente directe et les circuits courts.

Béatrice Pointu, en pleine préparation de commandes pour le drive fermier de Montauban.
Béatrice Pointu, en pleine préparation de commandes pour le drive fermier de Montauban. © Radio France - A.W.

C'était un coup de massue, mais le couple de fermiers a été capable de s'adapter et de rebondir. La pandémie et les confinements ont provoqué un arrêt total des salons, sur lesquels la ferme de la Mude distribuait les trois quarts de sa production. Mais Béatrice et Jean-Pierre Pointu, qui font de la vente directe depuis les années 1980, et ont développé un réseau local de distribution depuis leur passage en bio, en 2006, ont pu gérer la transition et s'adapter à la nouvelle donne. Aujourd'hui, lentilles, huile de tournesol, pois chiche, farines et hummus notamment sont vendus à la propriété, via le drive fermier de Montauban, dans des magasins bio locaux, ou encore à des boulangers en ce qui concerne les farines.

Quelques exemples de produits de la ferme de la Mude.
Quelques exemples de produits de la ferme de la Mude. © Radio France - A.W.