Replay du mercredi 24 juin 2020

Les pâtes d'ici de là

Les Pâtes d'ici de là sont fabriquées dans les Deux-Sèvres, à Melle. Un bel exemple de circuit court, puisque le blé fait très peu de kilomètres entre le champ et l’assiette.

Les Pâtes d'ici de là - Melle
Les Pâtes d'ici de là - Melle - Mathieu Mallet

Mathieu Mallet est fils d'agriculteur. En 2016, il se lance à son tour comme agriculteur à Saint-Léger-de-la-Martinière (devenue depuis commune de  Melle), il fait pousser du blé dur, du petit épeautre, du seigle, du sarrasin et laisse une partie de ces champs en prairie. Car la rotation des cultures, c'est le respect du travail du sol. Respecter le travail du sol passe aussi par une agriculture biologique. Son père faisait déjà du bio dans sa ferme en  Vendée. Mathieu Mallet fait d'ailleurs dans cet esprit-là de la reproduction de variétés anciennes de blé.    

C'est par l'envie de faire des choses simples et locales que l'idée de faire des pâtes m'est venue !  

Le blé récolté est trié, brossé et transformé en farine sur place. Depuis 6  mois, Virginie Girault a rejoint Les Pâtes d'ici de là pour faire une tournée de fabrication de pâtes par semaine. Mathieu Mallet fait l'autre. Au total, ils produisent 120 kg de pâtes en 2 jours, les lundis et mercredis.  

Le plus long n'est pas de les fabriquer, mais de les mettre en sachet. Avant cela, il est essentiel de les faire sécher 24 heures à basse température, entre 20 et 25°C, pour garder le goût et les valeurs nutritives du blé. 

Il y a des pâtes au blé dur avec 5 formes différentes : torsades, maxi  tubes, P'tits sourires, Nouillettes, Rubans et lasagnes, des pâtes au petit  épeautre et des pâtes au sarrasin. 

Vous trouvez les pâtes d'ici de là dans les magasins bios, dans les  magasins de producteurs, dans une dizaine d'AMAP et sur le site Le Clic  paysan, un marché bio et local en ligne.