Replay du vendredi 24 juillet 2020

La Mozzarella est bretonne aussi chez Marisa à Concarneau

- Mis à jour le

Marisa est parvenue à maîtriser l'élevage exigeant des bufflones et la fabrication difficile de la mozarella à Concarneau

La mozzarella bretonne de Marisa
La mozzarella bretonne de Marisa - Marisa Thomas

La mozzarella est un fromage bien connu d'Italie à l'origine. Mais en Bretagne, une productrice a réussi à maîtriser la fabrication de ce fromage à pâte filée avec ses bufflones. Ecoutez cet entretien avec Marisa Thomas.

La mozzarella bretonne de Marisa
La mozzarella bretonne de Marisa - Marisa Thomas

Les bufflones sont des bovins de caractère pas faciles non plus à gérer. Les élever n’est pas facile. Le caractère y est pour beaucoup. Plus de temps et de travail pour ces bovins. Dans cet entretien, Marisa nous révèle qu'il faut plus de présence auprès de ces bêtes. Si l'éleveur s'y prend mal, pas de lait.

Il aura fallu 7 ans pour être à l’aise avec la technique du travail du lait et de la mozzarella. Marisa a dû trouver des solutions personnelles. Par exemple, si la météo est orageuse, le lait va vite tourner. Dans ce cas, le lait est différent et sera inexploitable. Le travail de la mozarella est en direct après la traite. Ce travail est très sensible.

La formation de Marisa sur la Mozarella s'est faite sur le tas uniquement. La maîtrise professionnelle lui aura demandé 10 ans d’expériences. Le filage et le façonnage demandent beaucoup d’années car cela parait facile mais non, c’est exigeant.

A la dégustation, le client est d’abord étonné. La texture est plus serrée et un goût prononcé. Retrouvez cette Mozarella aux halles de Pont L’abbé, au Leclerc pont l’abbé fouesnant concarneau crozon quimper, aux halles à concarneau aussi, au magasin Icci à Brest. Enfin dans certains restaurants aussi.
Boutique à la ferme à concarneau vendredi et samedi matin.

La viande de bufflone est aussi une découverte
La viande de bufflone est aussi une découverte - Marisa Thomas

La page Facebook de Bufala Breizh ici

Mots clés: