Replay du mardi 10 mars 2020

Des vertiges? c'est peut-être l'oreille interne!!

- Mis à jour le

Ce n'est jamais agréable d'avoir l'impression que tout tangue autour de soi. Les vertiges, c'est toujours inquietant mais pas forcément grave, comme nous l'explique le docteur Jean-Jacques Erbstein.

vertige
vertige © Getty - Getty

L'oreille interne, comment ça marche ?

L’oreille interne =  responsable de notre équilibre 

            - par le vestibule, organe associé à la vue et aux récepteurs de la plante des pieds

            - c’est l’association des 3 qui permet l’équilibre  : si l’un est défectueux, on risque de tomber 

Dans ce vestibule se trouvent les otolithes : des cristaux qui recouvrent certaines cellules 

et sont responsables de la transmission d’informations : 

            - quand on penche la tête, ces microcristaux déforment les cils 

            - les cellules envoient l’information sur la position de la tête

Ces otolithes participent à l’équilibre du corps mais peuvent se détacher et se déplacer : suite à un traumatisme, bactérie, virus...

            -conséquence  : interférence dans la transmission des informations données au cerveau 

            = des VPPB Vertiges Paroxystique Positionnel Bénin 

Vertiges : 

            - d’apparition brusque 

            - accompagnés ou non de nausées, vomissements

            - quand on se lève, ou qu’on tourne la tête, que l’on marche : bref lors d'un changement de position 

            - Touche 4 millions de personnes chaque année, 

            - Touche 2 fois plus de femmes que d’hommes 

            - dure quelques jours, quelques semaines, peuvent disparaitre seuls mais récidiver.

Attention, sauf exception, il n’y a pas de problème auditif pour autant 

Le diagnostic se confirme après des tests réalisés par un ORL et imageries

Traitement au cas par cas, 

Manipulations pour basculer rapidement la tête du patient pour déplacer les cristaux, médicaments anti vertigineux par voie orale, injection de corticoïdes par voie intratympanique, repos

Mots clés: