Conseil santé bien-être

Du lundi au vendredi à 6h12 et 9h47

Ticket sans Bisphenol A
Ticket sans Bisphenol A © Maxppp - Maxppp

Le bisphénol B, pire que le A ?

Diffusion du mardi 12 novembre 2019 Durée : 1min

Le gouvernement a entamé une procédure afin de classer le bisphénol B, qui avait remplacé le A, comme perturbateur endocrinien. Le docteur Jean-Jacques Erbstein nous explique pourquoi :

Rappel
Les perturbateurs endocriniens sont des substances qui altèrent les fonctions du système endocrinien et qui induit donc des effets néfastes dans l’organisme et peuvent altérer à ses fonctions hormonales (croissance, comportement, nutrition, reproduction..)

 - ils sont présents dans les produits de consommation courantes : jouets, vêtements, tickets de caisse…
- L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) a publié une étude qui démontre que les bisphénol B a des propriétés similaires au Bisphénol A.
- le BPB pourrait en effet en autres réduire la production de testostérone,modifier la formation des spermatozoïdes, ou encore altérer la synthèse des hormones stéroidiennes chez les rats et poissons-zèbres..
 

Jusque là le BPB était souvent utilisé en remplacement du Bisphénol A, interdit en France dans les biberons, les emballages et conteneurs de denrées alimentaires