Conseil santé bien-être

Du lundi au vendredi à 6h12 et 9h47

Pas envie de se lever
Pas envie de se lever © Getty - Getty

Plus envie de se lever, seriez-vous clinophile ?

Diffusion du vendredi 13 décembre 2019 Durée : 2min

Vous n'avez plus envie de vous lever, sortir de votre lit est une véritable souffrance ? Et si vous êtiez clinophile ? Explication du docteur Jean-Jacques Erbstein :

Etes vous clinophile ? Obsédé de rester allongé au lit, même éveillé, à ne rien faire 

Le médecin peut facilement déceler ce symptômes et prendre les mesures adéquates selon la véritable pathologie sous jacente.

Trouble psycho : 

Les symptômes : 

           - vouloir passer son temps libre allongé dans son lit au lieu de sortir, de s’occuper

           - rester des heures au lit, en journée, allongé à ne rien faire, en étant éveillé. Pas de lecture, pas de TV ! 

           - veritable addiction : ces personnes peuvent rester au lit plusieurs jours, indépendamment du sommeil ! 

           - obsession pour des objets comme les coussins, les oreillers

Diagnostics différentiels

           - dysanie : difficulté à sortir du lit le matin

           - hypersomnie : les gens dorment vraiment et profondément !

La clinophilie ou clinomanie est un véritable trouble psy : la personne veut constamment rester couchée et reste au lit dès que possible. Cela fait partie d’une autre pathologie à soigner : 

           - les personnes dépressives, ou souffrant de troubles anxieux, agoraphobie ou autres phobies 

           - les neurasthéniques

           - les schizophrènes ou psychoses paranoïaques  

           - les personnes âgées 

           - femmes 20-40 ans en conséquences de changements/troubles hormonaux

Conséquences : 

           - escarres  / ulcères, constipations / troubles digestifs, fatigue, perte de masse musculaire

           -  incompréhension sociale, isolement etc

Attention ce n’est pas de la paresse non plus ! 

Etre au lit, allongé, procure sentiment de sécurité et bien-être au malade

Avec le temps, le terme de clinophilie s’élargit aujourd’hui pour désigner le fait de vouloir rester dans un lieu sûr, donc « chez soi »

Traitement : psychothérapie, TCC  (technique cognitives et comportementales) et soin des éventuelles conséquences citées plus haut