Replay du mardi 28 janvier 2020

Le coronavirus c'est quoi ?

- Mis à jour le

C'est la grande peur du moment, ce coronavirus apparu en décembre dernier sur un marché de gros de la ville de WUHAN en Chine. Le docteur Jean-Jacques Erbstein nous explique de quoi il s'agit exactement.

Coronavirus
Coronavirus © Getty - Getty

D'où vient ce coronavirus ?

- Virus apparu en Chine en décembre 2019 (dans un marché de gros de fruits de mer/poissons  et animaux de la ville de WUHAN - 11 millions d’habitants)

- les premiers contaminés ont été les vendeurs du marché

- la souche incriminée est un nouveau type de coronavirus, proche du SRAS, qui proviendrait d’une source animale. (pas le poisson)

 Quels sont les symptomes ?      

  Symptômes de rhume ou de la grippe chez l’humain, ou affections respiratoires plus graves : fièvre, toux persistante

- on ignore son origine exacte et son délais d’incubation

- la Chine est en état d'alerte

- A déjà fait 9 morts et  environ 450 contaminés en Chine (Pékin, Shanghai, Shenzhen..)

- Se propage dans d’autres pays  : 1 cas détecté à présent aux Etats-Unis ( Seattle), et auparavant d’autres au Japon, Thaïlande, Corée du Sud, Taiwan, Macao...

Comment se fait la transmission ?

- Le virus se transmet par les voies respiratoires

- il pourrait muter et se propager, mais pour l’heure aucune contamination interhumaine n’est confirmée, même si ce n’est pas exclu

Prévention : port de masque  et gel antibactérien  : souvent en rupture de stock !

A l’approche du nouvel an chinois, beaucoup vont voyager et rejoindre leurs familles : risque accru de propagation du virus : 

ventilation et désinfection des aéroports, gares, centres commerciaux, contrôle des passagers à l’arrivée de Wuhan, mise à disposition de détecteurs de température corporelle….

Les habitants de Wuhan sont priés de ne pas se déplacer hors de leur ville, certaines entreprises prônent du coup le télétravail.

La mise en quarantaine est pour l’instant la seule solution

Il faut en savoir davantage sur le virus pour mettre en place un traitement 

Le risque d’introduction du virus en France est faible, mais le risque 0 n’existe pas.

Selon Agnès Buzin, notre système de santé est bien préparé.  Les établissements et professionnels de santé sont informés des recommandations sur la prise en charge d’éventuels cas qui leur seront délivrés. Tout est calqué sur le même modèle de la précédente épidémie de SRAS.

Mots clés: