Conseils bien-être

Du lundi au vendredi à 10h45

Joie, tristesse, peur ou colère... nous sommes tous confrontés à nos émotions !
Joie, tristesse, peur ou colère... nous sommes tous confrontés à nos émotions ! © Getty

Colère, tristesse : comment bien gérer ses émotions?

Diffusion du mardi 10 mars 2020 Durée : 5min

Qui n’a jamais été emporté par une colère aux conséquences dévastatrices sur ses relations ? une peur paralysante qui nous bloque ? une culpabilité qui nous ronge ? Nos émotions sont quotidiennes et il est important de les connaitre pour mieux les maîtriser !

A moins d’être dans le déni, personne n’est épargné par un trop plein d'émotions à un moment ou un autre de sa vie ! Pour en parler et mieux les comprendre, Romain AMBRO recevait ce mardi sur France Bleu Isère la sophrologue Ghislaine MORIN installée à GRENOBLE.

Des émotions : bonnes ou mauvaises !

Avant toute chose, il est important de rappeler que les émotions ont toutes un rôle à jouer et une raison d’être. Toutefois, si nous ne les laissons pas s’exprimer, elles peuvent se manifester de façon plus intense comme une somatisation en cas de "trop plein" d’émotion. Une personne qui somatise est otage de ses émotions qu’elle n’a pas su libérer (typiquement une peur qui va amener la boule au ventre). Cette non-libération des émotions peut être d’une grande souffrance et peser au quotidien. Le corps étant le réceptacle de nos émotions, il finira par s’exprimer si nos émotions sont refoulées.

Comment se libérer des émotions négatives ?

Il est primordial de prendre conscience de ses émotions pour mieux les vivre et les affronter (plutôt que les subir).

LA TRISTESSE
C’est une émotion qui amène la douleur physique et mentale. On ne doit pas la nier mais il est important d'apprendre à la distancier pour la voir sous un angle différent. Il faut vivre avec, l’accepter, mais ne pas la laisser nous submerger : c’est une réaction saine tant qu’elle ne nous paralyse pas et que l’on garde le gout de faire les choses.

LA PEUR
C'est une réaction physiologique sensée nous protéger. Elle est avant tout une mise en garde mais attention, il ne faut pas qu’elle devienne angoisse sous peine de tétaniser et d’être un frein pour la suite.

LA COLERE
Elle est là pour nous tirer vers l’avant et nous amener à rester dans le ring. On ne doit en aucun cas se laisser déborder par sa colère mais plutôt on apprend à la détecter et à la maîtriser.

La Sophrologie vous aide à exprimer vos émotions

La sophrologie vous aide à ressentir les choses sans peur ni honte. Elle vous permet d'apprendre pourquoi vous êtes triste, en colère, dépité, angoissé, sans retenu ou sans avoir peur du jugement. Ne restez pas dans la frustration du non-dit.

Mieux respirer
La respiration est l’élément de base, la clé de la gestion des émotions. Elle est la base qui permet de mettre en place un bouclier anti émotions parasites ( angoisses, trac, envie de pleurer) respirez et videz en quelques sorte son sac par le souffle. Une bonne respiration, ample, évite les tensions au niveau de la gorge, de la poitrine, des trapèzes, de toute la partie au niveau du buste et la boule au ventre. Respirer permet de réguler les émotions

Évacuer les tensions en lien avec nos émotions
Nettoyer les tensions physiques ou morales. Les décharger pour ne pas intoxiquer le corps. La sophrologie sollicite beaucoup la technique du déplacement du négatif qui permet de détecter les tensions du corps par des exercice de contraction/décontraction permet de relâcher les tensions souvent en lien avec des émotions imprimer dans le corps.

Retrouver la paix et le calme de l’intérieur
Pour affronter l’extérieur. Il est important de se consolider, de l’intérieur, pour se blinder contre l’ extérieur. Cette étape permet de retrouver une sérénité et une stabilité intérieure. Retrouver le calme par exemple avec de la visualisation positive.. La pratique de la sophrologie va ainsi amener à un lâcher prise avec soi ses sentiments ses émotions… Le regard que l’on pose sur soi et sur sa vie devient dès lors, bienveillant, objectif et permettra de renforcer les capacités et ses ressources et non pas subir son débordement émotionnel qui peut avoir des conséquences néfastes..