Replay du mardi 16 juin 2020

Comment chasser les coups de pompe avec Ghislaine Morin, sophrologue

- Mis à jour le
Bien respirer pour lutter contre les coups de pompe
Bien respirer pour lutter contre les coups de pompe © Getty

Avec Ghislaine Morin, sophrologue à Grenoble

Chasser les coups de pompe avec un exercice de visualisation.

Il arrive toujours un moment dans la journée ou bien une période de notre vie ou même une saison où on se sent plus fatigué. Pour remédier à ces fameux coups de pompe nous allons aujourd’hui faire un petit exercice de Visualisation qui va permettre de retrouver plus facilement notre tonus.

Comme à chaque fois, je vous rappelle les trois points essentiels qui vous aideront à réussir ces exercices de visualisation:

  • 1. Commencez par prendre le temps de travailler votre relaxation avant d’entamer ces exercices. Vous pouvez, par exemple, travailler votre respiration, ou faire une lecture du corps. Plus vous serez détendu, plus cela sera facile.
  • 2. Les exercices de visualisation ne font pas uniquement appel à l’esprit. Vivez et ressentez « physiquement » vos visualisations. Sollicitez vos 5 sens. Cela n’en rendra la visualisation que plus forte. 
  • 3. Pendant l’exercice pensez à sourire ! le sourire libère des endorphines, l’hormone du plaisir. Ces hormones aident et amplifient le travail de vos sens, ce qui renforce l’effet des exercices de visualisation et rend l’exercice anti-coup de pompe encore plus efficace.

Quel est l’intérêt de la Visualisation anti-coups de pompe ?

L’exercice va permette de « réveiller » notre cerveau en le ré-oxygénant (Une très grande partie de l’oxygène que vous inspirez sert à alimenter directement le cerveau avec le glucose et les cétones qui sont les principaux carburants ). Pour cette visualisation nous allons donc nous appuyer de la respiration. Et comme beaucoup d’exercice en sophrologie , on le fait assis les yeux fermés

Inspirez lentement, par le nez, puis expirez par la bouche en conservant le même rythme. Chaque inspiration est ample et profonde. Videz vos poumons sans forcer ni faire d’apnées à chaque expiration.

Concentrez-vous sur le cycle régulier de votre respiration.

À chaque inspiration, visualisez toute l’énergie (par une couleur, une chaleur ou tout autre sensation) qui vous remplit, qui remplis vos poumons, se diffuse dans votre sang. Visualisez cette énergie qui se répand à travers votre corps, alimente tous vos muscles et votre cerveau. Ressentez toute cette énergie vous remplir et chasser la fatigue. À chaque expiration, visualisez votre fatigue sortir de votre corps, emporté au loin par votre souffle, chassé par l’énergie qui s’accumule en vous.

Continuez à respirer lentement, amplement, au même rythme et sans forcer jusqu’à ce que la sensation de fatigue liée à ce coup de pompe soit totalement évacuée. Maintenant, portez simplement votre attention sur votre respiration pendant quelques cycles.

Comme vous avez pu le constater, cet exercice anti-coups de pompe ne demande pas de mouvements ni de gestes particuliers. Bref, au bureau comme dans les transports, il peut être réalisé n’importe où.