Conseils bien-être

Du lundi au vendredi à 10h45

Prendre conscience de son corps: c'est le débute du soulagement
Prendre conscience de son corps: c'est le débute du soulagement © Getty

Être à l'écoute son corps avec Ghislaine Morin, sophrologue à Grenoble

Diffusion du mardi 21 janvier 2020 Durée : 5min

« Plein le dos ?»  Votre corps vous parle, écoutez-le! Les conseils de Ghislaine Morin, sophrologue à Grenoble.

« Très souvent on dit avoir la "gorge nouée", en avoir  "plein le dos", avoir la "boule au ventre". Les expressions qui font parler notre corps ne manquent pas. Mais est-ce que pour autant nous prêtons attention à ce que notre corps nous dit ? Pourtant nous sommes très alerte au moindre bruit de notre voiture ? Chaque bruit anormal nous entraîne chez le garagiste, car on sait qu’une voiture bien entretenue durera plus longtemps. Mais qu’en est-il de nous-même ? Sommes-nous à l’écoute de notre corps comme de notre voiture ? Notre corps nous parle, nous donne des informations en permanence et généralement nous n’entendons pas, nous n’écoutons pas !

PETITE BALADE SUR SON CORPS

Pour apprendre à l'écouter, il faut d’abord en prendre conscience. Pour cela amusez-vous à vous promener mentalement sur votre corps lorsque vous êtes allongé, les yeux fermés par exemple. Imaginez que vous êtes une coccinelle qui parcours l’ensemble de votre corps. Essayer de délimiter les contours en sentir chaque partie. Sentez-vous vos orteils ou le creux de vos genoux ? 

Passez ensuite à l’écoute intérieur de votre corps, en essayant d'actionner certains de vos muscles. Par exemple, prenez conscience de votre sangle abdominale. Ressentez ce qui se passe dans cette zone. Est ce qu’il y a une sensation de ventre tendu, serré ? Puis contractez seulement la partie abdominale avec une inspiration profondes et maintenez une rétention d’air pendant quelques instants. Au moment du relâchement, prenez à nouveau un instant pour percevoir les sensations ? Est ce qu’il y a une sensation de relâchement ou au contraire de douleur ? Toutes ces sensations peuvent être des messages, des signaux de votre corps. 

LAISSEZ PARLER VOTRE CORPS 

Après avoir écouté les sensations, manifestations physiques, prenez une feuille de papier et notez sans réfléchir tout ce que vous évoquent les maux dont vous souffrez. Par exemple : La sensation de gorge nouée évoque peut être une gêne pour parler que vous remarquez lorsque vous êtes en réunion. 

Le langage du corps s'apprivoise pas du premier coup. Répétez ces exercices régulièrement, pour apprendre à écouter ce que votre corps vous dit. Notez sur un carnet les moments où vous vous sentez mieux et ceux où la douleur revient. Sur quelques semaines, le langage de votre corps devrait apparaître. D'insondable, il va se faire limpide. Le simple fait de tenir compte des instants où il se sent mal induit que vous allez peu à peu apprendre à reconnaître les moments et les situations où vous ne vous sentirez pas bien. Et si on reprend l’exemple de la gorge nouée, le fait d’en prendre conscience et d’en accueillir les sensations va permettre de dénouer plus facilement les tensions et de ressentir avec moins d’intensité cette gêne lors de réunions. Le simple fait d'être entendu fait parfois que le corps finit par se taire. Il y a un proverbe chinois qui dit : « Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie de l’habiter ». Et la meilleure façon d’en prendre soin c’est avant tout de l’ECOUTER.

Consultez le site de Ghislaine Morin, sophrologie Chavant à Grenoble ici.

Mots clés