Conseils bien-être

Du lundi au vendredi à 10h45

La douleur
La douleur © Getty

Soulager la douleur grâce à la sophrologie avec Ghislaine Morin du cabinet Chavant à Grenoble

Diffusion du mardi 14 janvier 2020 Durée : 6min

Soulager la douleur avec un exercice de sophrologie, c'est possible !

La douleur est essentiellement une affaire de message. Il y a un signal qui transite depuis la partie du corps qui est agressée jusqu’au cerveau où il est interprété. C’est là que le message devient douleur. Notre cerveau en fonction de l’intensité de ce message et des informations véhiculées nous donnera l’intensité et la localisation de la douleur.

L’objectif de la Sophrologie dans la gestion de la douleur va être de reformater le message véhiculé. Puis nous allons essayer d’en réduire la réponse pour soulager la douleur. Il faut bien insister sur le fait que nous parlons de soulager et non d’éliminer la douleur  (qui relève de la médecine)

Voici un petit exercice en deux étapes qui va nous permettre 

  • De définir la douleur et en délimiter l’étendue.
  • Soulager la douleur en essayant de la réduire au profit du bien-être.

Cet exercice se fait après une première relaxation de base. 

Créer la carte d’identité de la douleur

En premier lieu, vous allez apprendre à mieux connaître votre douleur. Pour cela, vous allez  établir sa carte d’identité en faisant appel à vos 5 sens pour essayer de la décrire. En fermant les yeux et en respirant de façon régulière, on va se poser les questions suivantes.

  • Quelle forme donneriez à votre douleur. Est-elle plutôt ronde et lisse, anguleuse ou pointue ?
  • Quelle est sa température ? La ressentez-vous comme chaude ou froide ? Bouillante ou glacée ?
  • Quelle est son odeur ? Est-elle neutre ou nauséabonde ? Vous rappelle-t-elle quelque chose de particulier ?
  • Si  vous deviez la comparer à un bruit. Serait-il aigu, strident, pulsant, continu ou par vague ?
  • Quel goût lui associez-vous ? Est-elle douce, amère, acide ?

Localiser la douleur et la délimiter

Pour cela vous allez d’abord visualiser le point exact où se situe cette douleur. Ensuite, vous allez essayer de la clôturer. De l’entourer d’une barrière infranchissable pour la délimiter.

  • Par exemple, si votre douleur est localisée à l’épaule gauche, observez le même point à droite et surtout le confort qui y règne. Focalisez sur ce confort et ce bien-être qui y règne.
  • Maintenant, nous allons utiliser notre respiration abdominale pour agir sur ces deux zones. D’abord, à chaque inspiration, vous allez amplifier le bien-être ressenti dans la partie non douloureuse.
  • Ensuite, sur l’expiration, vous allez restreindre la zone douloureuse. Réduisez-lui son périmètre d’action. Diminuez sa zone d’influence jusqu’à ne plus en faire qu’un petit point. Soulagez la douleur en la réduisant à un point et en apprenant à la contrôler pour la rendre acceptable.

En conséquence, l’exercice permettra de reprendre le dessus et de contrôler les effets de sa douleur

  • En corrigeant le message pour que le cerveau interprète différemment les choses
  • En détendant la périphérie et cloisonner la douleur afin  d’en réduire le périmètre
Mots clés