Replay du mardi 18 février 2020

Sport et sophrologie : quand l’esprit aide le corps

- Mis à jour le

On sait que la sophrologie est une pratique de plus en plus utilisée que ce soit pour accompagner dans la gestion du stress, le sommeil, la confiance etc... Ce que l’on sait moins, c’est que cette pratique au départ a été reconnue grâce à l’accompagnement des sportifs.

La sophrologie et le sport : l'alliance gagnante
La sophrologie et le sport : l'alliance gagnante © Getty

C’est à Grenoble que la Sophrologie à commencer à faire parler d’elle en 1968 lors des jeux olympiques d’hiver. C’est le Docteur Raymond ABREZOL qui a développé la sophrologie sportive pour accompagner l’équipe suisse de ski. Et comme les techniques mises en oeuvre ont donné de bons résultats, d’autres sports ont décidé d’utiliser ces méthodes et de les adapter à leur discipline. 

La Préparation mentale dans le sport  

Que ce soient des épreuves olympiques ou non, tous les sports sont concernés. La sophrologie accompagne aussi bien les sportifs professionnels que les simples amateurs dans le préparation mentale de leur pratique sportive. Elle fait partie intégrante de la préparation sportive, quel que soit le niveau de pratique. Le sport ne se limite pas uniquement à l’aspect physique et technique. Pour réussir, l’aspect psychologique joue un rôle essentiel dans la réalisation de nos actes et surtout dans la réussite. 

Les techniques de sophrologie dans le sport 

Pour accompagner à la préparation mentale, différentes techniques ont été développées permettant de travailler autour de trois domaines :

La préparation en amont :

  • Objectif : favoriser la concentration / développer l’attention en pratiquant des exercices autour de la respiration. Le processus a pour but d’installer une forme de routine respiratoire qui doit contribuer à « muscler l’attention ». Ce qui va permettre de mieux gérer le stress, de renforcer la motivation et la confiance et ainsi rester focaliser sur son objectif en éliminant tous les facteurs perturbateurs.  

L’accompagnement durant l’épreuve : 

  • Objectif : Dynamiser le corps c’est-à-dire le préparer à être au top pendant l’effort en pratiquant des exercices autour de l’écoute du corps (pour prendre conscience de tout ce que son corps est capable de faire pendant la pratique sportive) et donc être en mesure de mieux la gérer. Par exemple gérer la douleur ou encore maîtriser un geste ou une technique.

L’accompagnement après l’épreuve. 

  • Enfin, en phase de récupération, la sophrologie accompagnera le sportif dans l’analyse et la prise de recul vis-à-vis de sa performance. Elle facilitera la récupération physique et psychologique. De même, en cas de blessure ou de défaite, elle permettra de dépasser cette situation difficile et de se motiver pour reprendre l’entraînement et la compétition. 

En résumé :

De manière globale, toutes ces techniques vont être utilisées pour prendre de bonnes habitudes. Elles permettront de : 

  • Gérer les sensations de douleur mais aussi de bien-être dans l’effort.
  • Mémoriser les gestes techniques ou tactiques à l’aide de la visualisation.
  • Gérer le stress pour que celui-ci soit positif et moteur de la performance.

Il existe autant de possibilités et de combinaisons que de besoins. Le choix et la mise en place de ces techniques nécessitent un échange entre le sportif, l’entraîneur et le sophrologue. Ce dernier adaptera son action aux objectifs, besoins et directives des deux premiers.        

Mots clés: