Replay du lundi 25 novembre 2019

Sylvie Roch thérapeute en médecine chinoise

- Mis à jour le

Stimulons notre énergie vitale à la saison de l’hiver en nourrissant le yin et en réchauffant le yang pour un tonus maximum. L’hiver est la saison la plus yin et en médecine chinoise.

Bien être
Bien être © Getty

Dans la nature en sommeil, l’énergie et la sève se situe dans les racines. Le yin croît jusqu’au solstice d’hiver le 21 décembre puis décroit progressivement jusqu’au printemps. 

Le jing

Les reins sont un peu les batteries du corps, ce jing est cet énergie à la racine de la vie , qui gouverne la reproduction, la croissance et le développement. Voyez le Jing comme l’énergie de réserve du corps, la vitalité qui est la base du système immunitaire et qui nous permet de ralentir le vieillissement prématuré. 

Période de cocooning

L’hiver peut être une période ou s’équilibre travail et repos, une période de cocooning, idéal est pour préserver ses forces, non pas en ne faisant rien, mais en privilégiant les activités adaptées, en régulant le rythme de travail élevé afin de rester connecté aux rythmes de la nature. Les activités extérieures sont favorisées durant les périodes de jour. On privilégie le sommeil en augmentant le sommeil si possible sans pour autant hiberner. Le repos est important pour revitaliser les reins. 

C’est le moment du bilan

On privilégie des activités à l’intérieur, on essaie de se connecter avec nous même, de rechercher le calme. C’est très utile pour détendre l’esprit et calmer nos émotions. 

Les atteintes de l’hiver sont des atteintes de froids qui touche le système ORL rhume grippe, des atteintes des intestins gastro, des douleurs articulaires au niveau des muscles. On se réchauffe en protégeant vos reins la bouillotte le soir, le foulard, le chapeau, les gants, des semelles épaisses dans les chaussures. On évitera cependant de transpirer avec des chauds froids, des courants d’air afin de maintenir yin et yang en profondeur et éviter d’ouvrir les pores aux énergies du vent du froid de l’humidité. 

Pour diminuer les douleurs 

On pratique des auto massages pour renforcer les reins, on masse avec des frictions énergiques qui réchauffent la peau et apportent de la chaleur dans les articulations avec des onguents qui génèrent de la chaleur comme le baume du Tigre. 

On utilise beaucoup les moxas ces cigares d’armoise pour chauffer les articulations douloureuses et au cabinet des lames TDP dont l’onde chauffe et nourrit les méridiens. 

Mots clés: