Toutes les émissions

Consomatin

Du lundi au vendredi à 6h24 et 8h24

Auchan : pourquoi ça ne marche plus (2e partie)

L'hypermarché à la française souffre beaucoup.

Il y a deux périodes dans l’histoire d’Auchan : 

-- Celle qui va de 1961 à 1997 : à cette époque, Auchan n’a que des gros hypermarchés avec des grandes zones commerciales juste à côté.

Le centre commercial de Semécourt en Moselle, ouvert en 1991, représente le Auchan typique de cette période, avec toutes les enseignes du groupe autour : un flunch, un alinéa, un decathlon, un pizza paï, un norauto, un electro dépôt, kiabi… toutes ces enseignes appartiennent à Auchan, c’est le même groupe. 

-- Et la période qui commence en 1997 où Auchan rachète Mammouth. 

Mammouth Woippy par exemple passe sous l’enseigne au rossignol. 

C’est pour cette raison que dans la banlieue de Metz, il y a deux Auchan à 5 km de distance : un très grand à Semécourt et un petit à Woippy (ancien mammouth). 

Mais dans le groupe de Mammouth, il y avait aussi les supermarchés SUMA et ATAC. 

C’est la grosse erreur d’Auchan : le groupe ne va pas savoir gérer ses petites surfaces et s’en désintéresser pendant longtemps. 

L’oiseau n’aime que ses très gros hypermarchés. 

Auchan n’a pratiquement pas de magasins de proximité et ses supers ne marchent pas très bien, or ce sont ces deux types de magasins qui cartonnent chez les concurrents. 

Résultat, quand les Français se mettent à bouder les énormes surfaces, Auchan le paye très cher puisque l'enseigne a tout misé là dessus. 

La grosse erreur : Simply Market

Lancé en 2005 pour remplacer les ATAC, le concept de départ est simple : pas de promo mais des prix bas toute l’année, ce qui n’était pas forcément vrai, le tout dans des magasins très simples… voir même austères. 

Un échec total, l’image prix de Simply Market n’est pas bonne et les clients ne trouvent pas les magasins agréables. 

Machine arrière en 2017, les Simply Market changent encore d’enseigne pour s'appeler Auchan Supermarché, avec cette fois, des magasins repensés et plus agréables. 

Mais trop tard… !

Sur ce format, Super U et Intermarché sont en pleine ascension depuis 2010, difficile de revenir dans la course. 

La fusion impossible entre Auchan et U en 2016

Auchan a failli fusionner avec Super U en 2016 : les Simply Market seraient devenus des Super U et les Hyper U seraient devenus des Auchan, avec du recul ça aurait pu fonctionner… mais ça ne s’est jamais fait. 

Sur les 21 magasins cédés, la plupart sont d’anciens ATAC / Simply Market. 

Auchan est également très en retard sur le bio et ses magasins sont devenus trop grands, tout ce qui n’est pas alimentaire ne s’achète plus en grande surface. 

Résultat, l’enseigne ne sait plus comment remplir ces énormes points de vente et ça lui coûte beaucoup d’argent. 

Les plus optimistes diront qu’un nouveau modèle de très grandes surfaces est possible… les plus pessimistes diront qu’internet ne s’est pas encore attaqué aux courses alimentaire et que ça viendra bien un jour. 

Le plus dur est peut-être encore devant la grande distribution française.