Toutes les émissions

Consomatin

Du lundi au vendredi à 6h24 et 8h24

BN, le gâteau qui n'a pas toujours sourit

Diffusion du lundi 20 mai 2019 Durée : 3min

C'est finalement assez récent.

Le choco BN (nous, dans l’Est, on avait le choco REM) est lancé en 1952, ce fut un gros succès dès le début. 

    - Aucun(e)

Nouveaux parfums dans les années 60 

Au début des années 60, les ventes de BN chutent. 

Pour se relancer, la marque invente une batterie de nouveaux parfums très surprenants pour l'époque : fraise, framboise, abricot, cassis, cerise, vanille et même le gout moka café. 

    - Aucun(e)

Pour être visible dans les magasins, BN va aussi vendre ses biscuits sous forme de chapelet (une longue file de gâteaux, emballés individuellement). 

Ce n'était pas pratique du tout mais dans les magasins, ça permettait de les accrocher à des présentoirs pour se faire bien voir ! 

     - Aucun(e)

Les ventes augmentent à nouveau et dans les années 60, 70 et 80, BN réalise 50% de part de marché… sauf chez nous dans l’Est ou le choco Rem reste indétrônable. 

Fin des années 80, BN est à nouveau en difficulté

Prince de Lu, le concurrent de BN, va exploser les budgets pub et acheter pratiquement tous les écrans pendant l’émission "le club Dorothée" sur TF1 de 87 à 91 (l'audience du programme était proche des 80% de part de marché sur les enfants présents devant la télé à cette période). 

Du coup, Prince de Lu va repasser devant les BN en 1990. 

Pour répliquer, la marque a une idée de génie. 

Elle lance la BN BOX, une petite boite en plastique qui permettait aux enfants de transporter deux gâteaux pour la récré sans les casser (évidemment, tous les autres gâteaux des autres marques ne rentraient pas dans la boite), ce fut un succès monstre. 

    - Aucun(e)

C’était écolo avant l’heure, ça permettait de ne pas utiliser trop d’emballage. 

En 1992, les biscuits vont aussi totalement changer de look 

En 1992, un sourire apparaît sur les biscuits, les enfants adorent, les ventes sont relancées. 

Depuis 1990, BN n’a jamais retrouvé sa place de numéro 1 des biscuits pour enfants… mais c’est tout de même une marque qui ne manque pas d’idées et qui peut encore rebondir.