Toutes les émissions

Consomatin

Du lundi au vendredi à 6h24 et 8h24

-34% maximum
-34% maximum

La fin des grosses promotions dans les supermarchés

Diffusion du lundi 8 janvier 2018 Durée : 2min

Avant l'été prochain, les grandes surfaces ne pourront plus vous faire des ristournes au delà de 34% du prix.

De septembre à décembre 2017, les producteurs et les grandes surfaces se sont réunis pour comprendre la crise agricole française dans des "états généraux de l'alimentation". 

Un rendez-vous passé presque inaperçu et pourtant l'avenir du commerce et de la filière agricole française s'y jouait.

Pourquoi nos paysans sont aussi mal payés ? 

La grande conclusion de ces rencontres est simple : les grandes surfaces françaises vendent à des prix beaucoup trop bas.

Trop de promotions tue les petits producteurs français.

Dans nos magasins, les prix sont tirés par le bas grâce à des périodes de promotions très agressives (surtout en septembre et en octobre). 

Une spirale infernale : les chaînes de supermarchés font pression sur les fournisseurs pour qu'ils baissent les prix et, eux même, font ensuite pression sur les paysans et les agriculteurs français... sauf que ces derniers sont au début de la chaîne et subissent les baisses successives sans pouvoir se rattraper, voilà pourquoi les producteurs français sont aussi mal payés.

Moins de promo pour un prix plus juste.

Le gouvernement souhaite donc limiter les promotions sur l'alimentaire dans la grande distribution pour lutter contre cette spirale infernale.

D'ici le milieu de l'année 2018 : 

  • les promotions de type "1 acheté = 1 gratuit" seront totalement interdites.
  • Pas plus de 34% de ristourne sur le prix du produit.
  • Le seuil de vente à perte sera élevé (si un magasin achète une brique de lait 0.50 centimes, il ne pourra pas vous la vendre moins chère que 0.50cts + 10% du prix).

Toutes ces nouvelles règles ne concernent que l'alimentaire.

La fin des très grosses promotions est une petite révolution pour un pays comme la France, très habitué à ce système (8 français sur 10 regardent les promotions avant de faire les courses).