Toutes les émissions

Consomatin

Du lundi au vendredi à 6h24 et 8h24

Le dragibus est une invention française
Le dragibus est une invention française

Les 5 bonbons les plus vendus en France

Diffusion du lundi 5 mars 2018 Durée : 2min

La France a bien aidé le géant allemand HARIBO pour créer ses bonbons.

Dans les 5 meilleurs ventes de bonbons en France, il n'y a que des fabrications HARIBO... mais toutes ces confiseries ne sont pas allemandes pour autant. 

5ème des ventes : les chamallows 

On les appelle "marshmallows" en Amérique. 

Jusqu'en 1987, cette marque appartenait au groupe Français Ricqlès-Zan, la maison mère n'était autre que l'entreprise Vittel dans les Vosges.

A partir de 1987, l'activité confiserie de Vittel est vendue à l'allemand HARIBO qui va mettre la main sur les chamallows mais aussi les dragibus et les car-en-sac. 

La publicité des chamallows dans les années 80 est restée célèbre

L'actrice de cette publicité est Juliette Binoche ! 

4ème des ventes : les HARICROCO

Ils sont lancés par HARIBO en France au tout début des années 80. 

A l'époque, ils s'appellent "Hari" tout court. 

Des crocos que l'on accueille volontiers dans les placards  - Aucun(e)
Des crocos que l'on accueille volontiers dans les placards

Ces bonbons étaient destinés au marché américain... mais devant le succès aux USA, Haribo va aussi les tester en France... presque 40 ans après, ils sont toujours là.

3ème des ventes : les Schtroumpfs

Inventés en 1981 en France qui est alors en pleine folie "Schtroumpfs". 

A cette époque, Dorothée chante le générique du dessin animé Schtroumpfs qui passe dans récré A2 sur Antenne 2, il y a des verres à moutarde "Schtroumpfs" et pratiquement tous les produits pour enfants surfent sur cette vague, pourquoi pas les bonbons ?!

Un parc Schtroumpfs va même ouvrir ses portes à Maizières Les Metz, les petits hommes bleus ont quitté la Moselle mais les bonbons sont toujours là alors que la Schtroumpfs mania n'est plus vraiment d'actualité en France !

Les bonbons Schtroumpfs sont aromatisés à la framboise.

Ils sont bien reconnaissables - Aucun(e)
Ils sont bien reconnaissables

2ème des ventes : les dragibus

Comme pour les chamallows, les dragibus étaient français avant le rachat de l'activité confiserie de Vittel par Haribo en 1987. 

Les allemands n'étaient pourtant pas très fans de ces dragées qu'ils considéraient comme trop "dures" mais les chiffres de vente en France ont toujours été considérables. 

Dans les années 80, les DRAGIBUS étaient beaucoup plus petits que ceux des années 2000.

Haribo lance dans les années 2000, les Dragibus Soft, beaucoup plus gros et beaucoup plus susceptibles de plaire au public allemand : aujourd'hui, les gros Dragibus ont remplacé les petites billes que l'on connaissait jusque là.  

Les "petits" Dragibus, qui disparaissent au profit des "gros" Dragibus - Aucun(e)
Les "petits" Dragibus, qui disparaissent au profit des "gros" Dragibus

1er des vente : les fraises tagada

La fraise tagada est purement française même si elle va naître dans le giron du groupe HARIBO.

La première fois que les Français entendent le nom Haribo, c’est au début des années 60.

Pour s’implanter dans notre pays, la marque rachète une petite confiserie à Marseille et crée "Haribo France", une filiale qui va avoir beaucoup d'autonomie par rapport à la direction allemande de la marque. 

Les bonbons sont donc fabriqués en France et les équipes ont une grande liberté pour inventer ce qu’elles veulent.

C’est ainsi qu’en 1967, les équipes Françaises inventent la fraise Tagada : les allemands n’y croient pas du tout mais ils laissent faire ! 

C’est un succès énorme… en France (alors qu’en Allemagne… on en voit beaucoup moins que chez nous).

Pourquoi "tagada" ?

La fraise s’appelle ainsi car le créateur du bonbon était alsacien… et il avait entendu l’expression « tagada tsoin tsoin » dans les cabarets qu’il fréquentait. 

On a donc échappé au pire ! 

Voilà qui devrait faire la semaine ! - Aucun(e)
Voilà qui devrait faire la semaine !