Toutes les émissions

Consomatin

Du lundi au vendredi à 6h24 et 8h24

Les prix vont augmenter... mais pas chez tout le monde

Diffusion du jeudi 31 janvier 2019 Durée : 2min

En 2019, le monde de la grande distribution va vivre une révolution.

Le but est de trouver un moyen de mieux payer nos agriculteurs français en limitant les promotions. 

Si les magasins ne peuvent plus baisser les prix, ils auront plus d’argent et ils pourront payer les agriculteurs au meilleur prix. 

Depuis le 1er janvier 2019, il est déjà interdit de proposer un rabais de plus de 34% sur un produit alimentaire.

Mais ce n’était que le début !

Depuis le 1er février 2019, les magasins ne peuvent faire de promotion que sur 25% de leur stock, dans chaque catégorie de produit alimentaire. 

Exemple, toutes les semaines, vous aviez des promos sur le jambon dans chaque enseigne… mais en faisant une telle limitation, vous aurez des promos sur le jambon toutes les 4 semaines mais ce ne sera plus systématique. 

Mais ça ne concerne pas que les rabais

Depuis le 1er février, le seuil de revente à perte a été relevé de 10%. 

Depuis les années 60 en France, les magasins ne peuvent pas vous vendre un produit moins cher que le prix où ils l’ont acheté.   

Pour faire très simple : il était, jusque là, possible pour une enseigne d’acheter un produit 100€ et de vous le revendre 100€. 

Désormais, il est interdit de vous le revendre à moins de 110€. 

D’où l’augmentation des prix. 

    - Aucun(e)

Pourquoi seules les grandes marques sont concernées par la hausse ? 

Pour la bonne raison que le prix des produits de grandes marques en hypers et supermarchés est déjà très proche de la revente à perte. 

En remontant ce seuil de 10%, mathématiquement les prix augmentent. 

Quand vous achetez un produit de marque repère (Leclerc), un produit Auchan ou Cora… etc, l’enseigne réalise plus de marge que lorsque vous achetez des marques à forte notoriété. 

Les hard discount se frottent les mains

Car dans ce type de magasins, les grandes marques sont peu nombreuses, on y achète surtout les marques aux couleurs de l’enseigne. 

Chez Lidl, Norma, Netto, Aldi, Leader Price, la hausse des prix va pratiquement passer inaperçu… pendant que chez Leclerc, Auchan, Cora, Inter, ça va sauter aux yeux. 

Un beau cadeau involontaire du gouvernement pour les enseignes de discount.