Toutes les émissions

Consomatin

Du lundi au vendredi à 6h24 et 8h24

Les sites internet que l'on a tous consulté entre 1997 et 2004.

Diffusion du vendredi 15 mars 2019 Durée : 3min

Aujourd'hui, ils ont presque tous disparus.

Avant Google, il y avait Voila, Yahoo et Lycos. 

Les moteurs de recherche les plus utilisés en France avant que Google ne leur pique la place à partir de 2002-2003. 

"Voila" appartenait à France Télécom, c’était ce que l’on appelait à l’époque « un portail ». 

Un portail, c'était un site qui faisait tout : moteur de recherche, actualité, adresse mail, boutique en ligne, jeux vidéo, annuaire…, bref, une sorte de grand fourre-tout. 

L’équivalent américain, c’était Yahoo ET Lycos. 

Mais jusqu’en 2004, dans ce domaine, les Français étaient bien plus forts. 

Voilà était le numéro un des moteurs de recherche en France. 

20 ans après, Google a totalement écrasé toutes ces marques. 

Sur Internet, on monte vite mais on dégringole très vite aussi. 

Wanadoo et AOL, on leur doit nos premiers pas sur internet. 

De 1995 à 1997, si on voulait s’abonner à internet, il n’y avait pas beaucoup de choix. 

Il y avait AOL (américain, ça veut dire "América On Line") et Wanadoo (français, qui appartenait aussi à France Télécom). 

A partir de 98-99 vont arriver Club internet, Neuf Telecom, Infonie, Free… tous français. 

Un seul va survivre. 

Les débuts de Free sont pourtant catastrophiques, la marque propose un abonnement sans engagement et sans surtaxe… mais ça ne marche pas vraiment. 

Free va se sauver en inventant le "triple play"… la boite internet qui fait télé, web et téléphone. 

Même les américains ne faisaient pas aussi bien et aussi peu cher. 

Tous les autres vont copier la petite société française, cocorico. 

Ibazar, le roi du commerce en ligne avant tout le monde

Au cimetière des marques disparues, il y a aussi ibazar. 

Le premier site d’enchères en ligne (c'était un mélange d'Amazon, d'Ebay, du Bon coin et de Price minister). 

Les publicités de l'époque mettaient en scène une certaine Simone. 

Ibazar était devant toutes les marques américaines entre 1998 et 2001 (notamment devant Amazon). 

C'est Ebay qui va le racheter en 2002 énervé qu’un petit Français fasse mieux que lui. 

Moralité : aux tous débuts d’internet, les sites Français étaient tous très bien placés… 20 ans après, à force de rachats par les américains et faute de n'avoir pas su évoluer, il ne reste plus grand-chose.