Consomatin

Du lundi au vendredi à 6h24 et 8h24

Du chewing gum bien français ! - Illustration
Du chewing gum bien français ! - Illustration © Getty -

Toutes ces marques sont françaises mais ça ne se voit pas

Diffusion du lundi 7 octobre 2019 Durée : 2min

Si, si... toutes ces marques sont bien françaises, et pourtant !

Hollywood chewing-gum

C’est totalement Français ! Ne cherchez pas cette marque aux Etats-Unis, elle est inconnue. Hollywood chewing-gum est créé en 1952 par un ancien G.I. qui a participé au débarquement de 1944, il s'appelait Courtland Perfet. A l’époque, les Français ne connaissent pas le chewing gum et comme les Américains en avaient dans leur paquetage, ils vont donc nous faire découvrir ça !Le soldat Courtland revient en France au début des années 50 pour créer son usine de chewing gum dans la Vienne à Saint-Genest d’Ambières près de Châtellerault. L’usine est toujours là aujourd’hui et tous les produits Hollywood sont fabriqués en France. Pour la petite histoire, les Américains vont finir par racheter la marque dans les années 60. Aux Etats Unis, les chewing-gum les plus consommés sont les « Halls », dans tous les pays européens, on trouve cette marque... sauf en France où on a gardé le nom Hollywood, beaucoup trop célèbre pour le changer. 

Salakis

Eh bien oui, c’est Français ! Rien à voir avec la Grèce. D’ailleurs, c’est facile de le deviner : dans les pubs avant 2007, on disait "Feta Salakis" maintenant c’est "Salakis" tout court. Puisque depuis 2007, il n'y a que les fromages fabriqués en Grèce qui peuvent prendre l'appellation Feta. Salakis appartient à une marque qui se trouve au pays de la brebis par excellence, Roquefort Société qui appartient elle-même à Lactalis. 

Desperado 

C’est 100% alsacien !!! Crée en 1995 par la brasserie Fischer qui sera rachetée en 1996 par Heineken. Encore aujourd’hui, la despé est fabriquée à Schiltigheim, aux portes de Strasbourg. Heineken a bien essayé de lancer le produit à l’étranger mais ça ne marche que chez nous. Donc la prochaine fois que vous décapsulerez une desperado… eh bien vous penserez à la beauté du Mexique alsacien !