Toutes les émissions

Conta Monde

le dimanche à 12h05

Gilbert Mercadier
Gilbert Mercadier © Radio France - GD

Mai de 68 a Tolosa e en Occitània.

Diffusion du dimanche 6 mai 2018 Durée : 23min

Gilbert Mercadier a été l'un des leaders de la contestation étudiante en mai 68 à Toulouse. Rencontre dans Conta Monde avec ce fils de paysan originaire de Monteils, près de Villefranche de Rouergue (12).

Avant les événements de mai 68, cet étudiant en géographie n'est  pourtant pas très politisé. Il assiste à quelques manifestations pour le Vietnam et à des discussions sur les mauvaises conditions de travail à la faculté de lettres, située alors rue Albert Lautmann dans le centre ville de Toulouse. Le 25 avril, les étudiants de lettres se réunissent dans l’amphithéâtre Marsan à l'occasion d'une assemblée générale et décident de l'occuper. Dès le 26 avril, les militants du Parti Communiste ou de l'extrême gauche sont mis en minorité. Les professeurs et les étudiants de tendance plus modérée vont aborder la situation en commun. A la différence avec Paris, les manifestations vont plutôt bien se dérouler (du moins au début) et les rapports avec la police resteront corrects. Mais il n'en est pas de même avec les étudiants de la faculté de droit, située juste en face de celle de lettres. Gilbert Mercadier va s'occuper du comité de gestion. Comité de gestion qui se méfiait des parisiens qui souhaitaient influencer le mouvement toulousain. Le 21 mai 1968, un cortège mené par les professeurs et les étudiants arrivent coude à coude au Capitole. Ils sont reçus par le maire de l'époque, Louis Bazerque. Gilbert Mercadier a 2 drapeaux sous la main: un noir et un rouge. On lui tend un troisième: le drapeau occitan. Il l'accroche alors au balcon du Capitole. Le mouvement va avoir une certaine sympathie auprès de la population toulousaine. Toutefois, la convergence des luttes ne va pas être aussi importante qu'à Paris. Mais à Monteils (12), les parents de Gilbert s'inquiètent pour leur fils et des événements qui se déroulent à ce moment-là à Toulouse. Les examens vont finalement avoir lieu en juillet. En septembre, Gilbert Mercadier et d'autres membres du comité de gestion de la faculté de lettres vont être reçus par Edgar Faure, alors Ministre de l'Éducation Nationale. Il va reprendre les propositions les moins utopiques. 50 ans plus tard, pour Gilbert Mercadier, les événements de mai 68 ont été formateurs. Il a obtenu une agrégation de géographie et était Inspecteur Pédagogique Régional d'occitan dans l'académie de Toulouse. 

Alain Alcouffe, leader de la contestation étudiante à Toulouse en mai 1968 - Radio France
Alain Alcouffe, leader de la contestation étudiante à Toulouse en mai 1968 © Radio France - GD

Avant los eveniments de mai de 68, aquel estudiant de geografia es pas gaire politizat. Assistís a qualques manifestacions per Vietnam e tanben a de discussions al subjècte de las marridas condicions de trabalh a la facultat de letras, que se tròba alavetz carrièra Albert Lautmann dins lo centre-vila de Tolosa. Lo 25 d'abrial, los estudiants de letras se recampan dins l'amfiteatre Marsan a l'ocasion d'una assemblada generala e decidisson de ne prene possession. Tre lo 26 d'abrial, son botats en minoritat los militants del Partit Comunista o de l'esquèrra extrèma. Los professors e los estudiants de tendéncia mai moderada aniràn de cotria. A la diferéncia de París, tot se passarà ben pendent las protèstas (al començament pr''aquò) e los ligams amb la polícia tanben. Mas èra pas brica çò meteis amb los estudiants de la facultat se dreit, situada en fàcia de la de las letras. Gilabèrt Mercadièr se maina del comitat de gestion. Comitat de gestion que se mesfisava  dels parisencs que desiravan influenciar lo moviment tolzan. Lo 21 de mai de 1968, un passa-carrièra que menan de cotria los estudiants e los professors arriban al Capitòli. Es Louis Bazerque, lo consòl d'aquel temps, que los recep. Gilabèrt Mercadièr ten 2 drapèus per las mans: un negre e un roge. Qualqu'un mai li fa passar un drapèu occitan. Lo pindòla alara al balcon del Capitòli. La populacion mondina aurà una cèrta amistat per aquel moviment d'estudiants. Pr'aquò, la convergéncia de las lutas foguèt pas tant importanta coma a París. Mas a Montelhs (12), los parents de Gilabèrt se fan de pensaments pel dròlle e an paur tanben de tot çò que se passa a Tolosa a aquel mes de mai de 68. Fin finala, es en julhet que se faràn los examèns. En setembre, Edgar Faure, alara Ministre de l'Educacion Nacionala, recep Gilabèrt Mercadièr e d'autres membres del comitat de gestion. Tornarà prene las proposicions mens utopicas. 50 ans apuèi, per Gilabèrt Mercadièr, los eveniments de mai de 68 foguèron formators. Obtenguèt una agregacion de geografia e foguèt Inspector Pedagogic Regional d'occitan per l'acadèmia de Tolosa.