Replay du lundi 17 mai 2021

Résidence artistique autour du projet "Coursives" menée par l'association Bouche à Oreille de Metz

- Mis à jour le

En résidence sur le quartier de Metz- La Patrotte, Samira Meddahi réalise un travail photographique et poétique. Une série de portraits de femmes, habitantes des immeubles emblématiques de la rue Paul Chevreux et de la rue Théodore de Gargan.

Samira Meddahi entourée des habitantes de Metz-La Patrotte, pour son projet "Coursives"
Samira Meddahi entourée des habitantes de Metz-La Patrotte, pour son projet "Coursives" - Bouche à Oreille

En 2020, Samira Meddahi avait déjà présenté Haut Les Rêves, porté par l’association Bouche à Oreille, une série de portraits photographiques et poétiques de gens rencontrés sur les quartiers de Borny, Metz-Nord, la Grange aux Bois. Le travail a été exposé durant le mois de juillet 2020 à Metz et a fait l’objet d’un édition photo-poétique.

Aujourd'hui, l'artiste est à l’initiative du projet "Coursives"

Depuis début avril, dans le contexte du confinement, Samira est en résidence sur le quartier de Metz-La Patrotte et réalise un travail photographique et poétique; une série de portraits de femmes, habitantes des immeubles emblématiques de la rue Paul Chevreux et de la rue Théodore de Gargan. 

Des femmes qui vivent au même endroit, se croisent, parfois sans se connaître, le long des coursives. Ces longues passerelles desservent les différents appartements. Elles font partie de l’habitat des femmes.

J’ai pu rencontrer une vingtaine de femmes de tous les âges. La plus jeune a 14 ans. 

Qui sont ces femmes ?

Des mères de famille, enseignantes, infirmières, étudiantes… ? Exposées aux aléas de la vie, et occupant une place pas toujours reconnue par la société, elles ne sont pas souvent regardées.

L’artiste avait l'envie de révéler la beauté de ces femmes, leur force et leur humanité. 

Une exposition sonore est prévue prochainement à l'Agora à Metz.

Informations & Contacts

Mots clés: