Replay du mardi 29 septembre 2020

Côté culture sur France Bleu Alsace Haqibat en concert !

- Mis à jour le

Haqibat... On fait les valises !

Selma Doyen et Christophe Piquet
Selma Doyen et Christophe Piquet

Le duo strasbourgeois Haqibatt est issu de la rencontre entre la percussionniste Selma Doyen (Percussions de Strasbourg, Imperial Groove...) et du bassiste Christophe Piquet (Vaudou Joséphine, Odonata, Question d'humeur...). 

Tous deux passionnés par les rythmes et le groove, ils se retrouvent aussi dans leur goût prononcé pour les musiques du monde, la funk et le jazz-électro. Les musiciens proposent un voyage musical aux multiples détours: entre des ambiances parfois planantes avec des mélodies poétiques où se mêlent basse et piano et des rythmiques d'ici et d'ailleurs, soutenus par des percussions aux sonorités étranges. 

A la manière d'un patchwork, aidé d'un sampler, le duo superpose boucles rythmiques et parties de clavier luxuriantes sur des lignes de basse denses et dansantes. De la complicité de cette création-live naît un monde varié, intimiste, touchant, souvent joyeux et surtout onirique. 

Haqibat en Live
Haqibat en Live

Avec Haqibatt, l'électro devient ainsi poétique et emmène l'auditeur dans une rêverie musicale aux détours inattendus, où il rencontre deux poissons multi-instrumentistes Bob et Yoyo, qui fuyant l'étroitesse et le train-train de leur aquarium, sont partis pour la lune, lieu propice à la création... et c'est ainsi que la musique d'Haqibatt met l'auditeur en apesanteur...

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

A 9h25, le coup de cœur de France Bleu Elsass avec Pierre Nuss vous présente : le char de la mort de Théophile Schuler.

Mots clés: