Replay du jeudi 1 avril 2021

Talent ! Le musicien Efyx réalise lui-même son clip en dessin animé et du poisson d'avril éhéhéh

- Mis à jour le

Pour accompagner un nouveau titre d’un album à venir, Efyx s’est lancé le défi de réaliser lui-même son clip en dessin animé et, ahahah, 1er avril oblige, le philosophe Nassim El Kabli fait rimer rire et philo

EFYX
EFYX

Après un an de pause imposée, EFYX surprend et revient en dessin animé, avec un nouveau titre : "Trash for legacy" – 2ème extrait de son album à venir.

J’ai passé trois mois à créer ce dessin animé, je partais vraiment d’une feuille blanche. J’avais un bon petit coup de crayon quand j’étais au lycée mais je n’avais pas dessiné depuis et surtout… je n’y connaissais rien en animation

Une fois encore l’artiste étonne par sa créativité et nous propose de plonger dans un univers en dessin animé avec un clip entièrement réalisé par lui-même ! Côté son, on retrouve sa signature avec un rock hybride, à mi-chemin entre le rock et l’électro – trap. Côté propos, on retrouve son thème de prédilection : le trop tard climatique, et forcément, quelques éléments de contexte actuel, qu’il décline sans concession.

Entre rock et électro trap
Entre rock et électro trap - EFYX

Sortie officielle du clip sur Youtube : 2 avril 2021, à 18h

La bulle de philo de Nassim El Kabli, 1er avril oblige..le RIRE!

Nous sommes le 1er avril, l’occasion de philosopher sur le Rire. C’est un peu bizarre. La philosophie ne s’occupe-t-elle pas plutôt de ce qui est sérieux ?

Justement ! Malgré les apparences, le rire est une affaire sérieuse ! Rire est une expérience universelle, on la retrouve dans toutes les cultures. Aristote dit que le rire est « le propre de l’homme ». Les animaux, eux, ne rient pas. Seuls les êtres humains peuvent rire, et partout où il y a des hommes, le rire est présent. Il peut prendre beaucoup de formes, depuis l’éclat de rire tonitruant jusqu’au simple sourire.

Le rire est une réaction joyeuse qui, le plus souvent, exprime notre étonnement. Il est une réponse à la surprise. Dans une blague, c’est ce qu’on appelle une chute. Au théâtre ou au cinéma, le ressort comique repose sur des accidents imprévus (quelqu’un qui tombe par terre par exemple), sur des malentendus et des quiproquos, sur des comportements totalement inhabituels. Charlot fait rire dans les Temps moderne, quand il doit serrer les boulons tellement vite que c’est en fait impossible. On rit aussi de quelqu’un qui parle si vite qu’il en devient incompréhensible. 

Mais rire n’est pas toujours positif. Quand on se moque de quelqu’un par exemple.

Le rire n’est pas toujours synonyme de partage et de légèreté. Il arrive que quelqu’un, sous couvert d’humour, fasse une remarque déplacée et blessante. Être sarcastique, c’est rire des autres et non rire avec eux. Le rire peut exclure, et certains rires peuvent être cruels. Mais le véritable rire, c’est le rire partagé, le rire communicatif. On peut rire des autres sans se moquer d’eux, sans les exclure du cercle des rieurs.

Le philosophe Kant définit la règle suivante : « On doit rire des autres de telle façon que ceux-ci puissent aussi rire avec nous. »

Cette règle et excellente. Un bon poisson d’avril, c’est celui qui fera rire tout le monde, y compris celui qui en est l’objet.

Le rire, c’est aussi se moquer de nous-même, avoir le sens de la dérision. C’est une bonne façon de ne pas se prendre trop au sérieux ?

Savoir rire de soi montre qu’on est capable de prendre du recul par rapport à ses propres défauts. C’est reconnaître ses erreurs ou ses petites manies, et se dire que ce n’est pas si grave. Ce qui nous fait rire peut être une chose sérieuse. Savoir en rire nous permet de l’envisager d’une autre manière. En fait, le rire met mes choses à leur place.

Savoir rire, et savoir rire avec les autres, fait partie de l’art de vivre. 

Mots clés: