Replay du jeudi 27 mai 2021

Le Street-Art à découvrir sur la métropole lilloise. Et aussi, une réflexion philosophique sur le gout

- Mis à jour le

La métropole lilloise est un haut lieu du Street-Art. Histoire, influences, techniques et parcours découverte, tout est à découvrir dans une passionnante visio-conférence. Et tous les goûts sont ils vraiment dans la nature ? Réponse philosophique avec Nassim El Kabli

Rachael (Blade Runner), 19 rue Barni – Lille-Hellemmes
Rachael (Blade Runner), 19 rue Barni – Lille-Hellemmes - Par Andrea Michaelsson, plus connue sous le nom de Btoy

L'art est dans la rue! Avec les graffitis, pochoirs, stickers et affiches, le street art peut être vu par tous. Pour tout connaitre de cet art urbain, découvrir les artistes de chez nous stars à l'international et suivre un chouette "circuit découverte" on se connecte à l'historien et conférencier Patrice Desdoit ce dimanche pour une visio-conférence.

" Le Street-Art", un art mural à découvrir sur Lille et la Métropole" Dimanche 30 mai 10h30 

C'est organisé par LES AMIS DES MUSEES DE LILLE

Tarif: gratuit pour les adhérents de l'association, sinon 5 euros et 1 euro pur les chercheurs d'emploi et les étudiants

« La Lecture », 27 Avenue Eugène Varlin à Lille
« La Lecture », 27 Avenue Eugène Varlin à Lille - Cette fresque a été réalisée par Tlacolulokos, collectif mexicain.

La bulle de philo avec Nassim El Kabli

Vous vous interrogez sur les goûts. Alors faut-il donner raison au proverbe qui dit que « tous les goûts sont dans nature » ?

Le mot goût signifie deux choses. Il désigne une qualité objective d’une chose (tel aliment a tel goût particulier). On trouve dans la nature une très grande variété de goûts. On les classe en 4 catégories : le sucré, le salé, l’amer, l’acide, dont les combinaisons forment les saveurs de nos différents plats. Et chaque saveur peut prendre des formes particulières. Le sucré d’un gâteau au chocolat n’est pas le sucré d’une tarte à la rhubarbe.  Mais le goût désigne aussi un pouvoir subjectif que nous possédons tous, c’est la faculté par laquelle nous exprimons nos préférences. En matière de goût artistique, on distinguera la préférence pour tel ou tel type d’art (la musique ou la peinture) et au sein de ces arts, la préférence pour tel ou tel style (le rock plutôt que le jazz, l’impressionnisme plutôt que l’art abstrait). Il y a une telle diversité dans nos pratiques qu’il y a en a pour tous les goûts !

Nos goûts sont personnels mais ils sont aussi influencés par notre culture ?

Dire que tous les goûts sont dans la nature, c’est oublier le rôle essentiel de la culture, et notamment de notre environnement. Le goût pour le vin est plus développé en France qu’il ne l’est en Norvège car les conditions de production vinicoles sont plus favorables en raison du climat. Dans le Nord, il n’y pas de vigne et on boit surtout de la bière ! La diversité des goûts s’explique donc par la diversité des cultures. Mais la diversité des cultures dépend aussi des ressources et des richesses de la nature.

Mais nos goûts évoluent aussi, ils nous ouvrent à d’autres cultures.

L’Abbé Batteux, philosophe du 18 ème siècle dit que « Le génie et le goût ont le même objet dans les arts. L’un le crée, l’autre en juge » Le goût, c’est le pouvoir que nous avons de juger de la beauté des choses. Mais le goût n’est pas seulement affaire de jugement immédiat, du type j’aime ou je n’aime pas. Le goût se travaille, il se cultive. Notre sensibilité demande à être exercée, ce qui suppose de la curiosité et la capacité à dépasser nos premières impressions. Les goûts sont dans la culture, mais cela ne signifie pas que l’expérience du goût nous enfermerait dans une culture en particulier. Contrairement à une idée largement répandue, le goût est communicable. Il se prête au partage et aux échanges.

Alors oui, tous les goûts sont dans la nature et c’est pour cela qu’ils peuvent circuler entre les cultures.

Nassim El Kabli, philosophe, professeur de philosophie et professeur de la philosophie de l'éducation à L'INSPE de Douai

Mots clés: