Replay du jeudi 5 novembre 2020

Des bandes dessinées qui donnent le sourire avec Maeve

- Mis à jour le

J’avais envie de vous parler aujourd’hui de BD parce que la première « A peu presque » m’a fait beaucoup rire – et on en a bien besoin – et la deuxième « A volonté » parce qu’elle est pleine de bienveillance – et ça aussi c’est pas mal

Des bandes dessinées qui donnent le sourire avec Maeve
Des bandes dessinées qui donnent le sourire avec Maeve

« A peu presque » chez "Delcourt. J'ai découvert Marc Dubuisson et ses petits bonshommes bâton sur les réseaux sociaux, notamment sur son compte Instagram @unpied. Que je vous conseille. L'auteur-illustrateur belge publie des strips toutes les semaines dans Les "Échos" et sur le site d'informations belge 7sur7.be Il est également l'auteur de plusieurs albums, dont la série "Ab absurdo". Et "A peu presque" donc. Une BD historique, pleine d’humour absurde, totalement anachronique et parfois irrévérencieuse. On y croise Galilée, Christophe Colomb, des Vikings, des hommes préhistoriques, on se balade à la cour de Louis XVI, on médite avec des moines bouddhistes et c'est drôle, vraiment drôle.

"A volonté", c'est chouette, c'est bienveillant. Ça donne presque envie d’être plus tendre avec soi

L’autre titre vous fera sans doute moins rire, mais c’est un véritable concentré de bienveillance, qui a pour but de vous faire vous aimer. Comme vous êtes. « A volonté » de Mademoiselle Caroline & Mathou chez "Delcourt". Mathou est une de mes personnes préférées au monde – dans la catégorie des personnes que je ne connais pas en vrai, mais dont le travail me touche, me donne la pêche et surtout l'énergie pour affronter le monde. "A volonté", est une bande dessinée qu’elle a co-écrite et co-illustrée avec Mademoiselle Caroline une autrice et illustratrice, qui tient le blog Le journal d’en haut de Mademoiselle Caroline

Dans "A volonté", sous-titré "Tu t'es vue quand tu manges ?", Mathou et Mademoiselle Caroline racontent leur quotidien de femmes rondes : les remarques, les galères comme celle de trouver le bon manteau dont les boutons ne vont pas sauter au moindre mouvement... Bref, tout un tas de moments de malaise que l'on peut tous éprouver quand la balance affiche quelques kilos de trop. _"A volonté"_, c'est chouette, c'est bienveillant. Ça donne presque envie d’être plus tendre avec soi et surtout ça ouvre les yeux sur la grossophobie ordinaire. A lire, quel que soit le chiffre qu’indique sa balance.

t pour d'autres idées de lectures, rendez-vous sur mon blog

Mots clés: