Replay du jeudi 24 juin 2021

Le bonheur au fond des livres avec Mademoiselle Maeve!

- Mis à jour le

Mademoiselle Maeve aime "Le bonheur l'emportera" d'Amélie Antoine chez "XO Éditions"

Le bonheur l’emportera
Le bonheur l’emportera

J’ai envie de vous parler d’une de mes autrices chouchous – je sais que j’en ai plusieurs, mais quand on aime, on ne compte pas. C’est Amélie Antoine. Je ne peux pas m’empêcher de me réjouir quand je découvre que la romancière lilloise sort un nouveau roman, car je me demande ce qu’elle aura bien pu encore inventer pour nous mettre sous tension.

Quand j’ai découvert  que son nouveau titre, sorti chez XO éditions en mai, s’appelait "_Le bonheur l’emportera_", j’ai pensé – avec une petite pointe de regret – qu’Amélie Antoine était partie dans le feel-good

Un couple peut-il résister quand chacun a des idées diamétralement opposées ?

De quoi parle ce roman ? C’est l’histoire d’une famille. Sophie, c'est l'ordre, le paraître. Elle est dure, comme si elle avait monté un mur autour d'elle pour se protéger de ses émotions. Joachim, c'est le rêveur, l'amoureux, le mec cool, écolo, engagé. Et puis, il y a Maël, onze ans, pas très sociable, renfermé sur lui-même depuis quelques temps, si bien que Joachim s'inquiète et l'emmène voir un pédopsychiatre. Le ciel s’abat sur la famille quand elle découvre que Maël est une fille enfermée dans un corps de garçon. 

Amélie Antoine, à travers ce roman choral, nous permet d'entrer dans la tête de chacun des personnages. De comprendre leur désarroi, leur rejet, leurs questionnements. Un couple peut-il résister quand chacun a des idées diamétralement opposées ? C'est cette radiographie du couple qu'Amélie Antoine nous raconte dans "_Le bonheur l'emportera_".

Amélie Antoine, je l'ai découverte avec "Les silences" que je l'ai offert plusieurs fois, tellement je l’ai aimé. Elle joue avec les codes littéraires et avec les nerfs de ses lecteurs. Je pense notamment à "Raisons obscures" que j'ai lu en apnée, fébrilement. Ou au surprenant "Avec elle / Sans elle", écrit avec Solène Bakowski, qui fait partie de ma collection de curiosités littéraires. 

Et moi qui craignais un peu le feel-good en démarrant ma lecture, parce qu'elle m'avait habituée à des romans décortiquant les sentiments humains, parce qu'elle m'avait habituée à m'angoisser pour ses personnages, j'ai encore une fois plongé en apnée, happée par une intrigue qui n'a laissé personne indemne. Ni moi, ni Joachim, Maël et Sophie.

Pour d’autres idées de lectures, rendez-vous sur le blog de Mademoiselle Maeve