Replay du jeudi 18 février 2021

"Grossophobia", une dystopie tourangelle

- Mis à jour le

"Grossophobia", une dystopie tourangelle, à découvrir avec Mademoiselle Maeve

Grossophobia
Grossophobia

Aujourd’hui je voulais vous parler d’une dystopie, écrite par une Tourangelle, Chloé Chateau. Son roman s’appelle "Grossophobia" et il vient tout juste de sortir en autoédition. Mais savez-vous ce qu’est une dystopie ? Il s’agit d’un genre littéraire nous décrivant un monde imaginaire plutôt sombre, dans lequel les dirigeants ont généralement tout pouvoir. Dans "_Grossophobia_", l’autrice ne nous raconte pas un monde apocalyptique dans lequel juste une poignée d’ados ont survécu, non, c’est encore plus déstabilisant que ça, parce que le monde dont elle nous parle est assez proche du nôtre…

Il va donc faire voter la loi IMC pour « indice de masse corporelle » ... qui a pour objectif d’assigner à résidence les « gros »

Je suppose que vous voulez savoir de quoi parle de "_Grossophobia_" ? L’intrigue commence en 2022, les Français viennent d’élire leur nouveau président de la République. Ce dernier a suivi un régime drastique pour perdre les vingt kilos qui – selon lui – lui ont permis d’être élu. Oui, mais voilà, sa femme est toujours derrière lui et il ne peut pas manger tranquillement les petits feuilletés au fromage dont il raffole. Alors si lui ne peut pas manger, pourquoi les autres le pourraient-ils ? Il va donc faire voter la loi IMC pour « indice de masse corporelle » – un savant calcul mathématique prenant en compte le poids et la taille de chacun – qui a pour objectif d’assigner à résidence les « gros ». Si une certaine partie de la population se réjouit de cette décision au départ – finis les gros qui gâchent le paysage en quelques sortes – la baisse régulière de l’indice permettant aux gens de continuer à sortir et à travailler va commencer à poser problème. Notamment à Lucrèce, notre héroïne, qui aime bien manger et cuisiner.

"Grossophobia" est un roman atypique, sombre par de nombreux aspects, mais drôle également, notamment grâce aux scènes ubuesques avec le président. C’est un petit OVNI littéraire dont j’avais envie de vous parler. Comme ce livre est en autoédition, une fois n’est pas coutume, je vous inviterai à vous le procurer sur internet. Et cerise sur le gâteau, Chloé Chateau, qui a tenu il y a quelques années un salon de thé à Tours, nous livre quelques-unes de ses fameuses recettes. Pour avoir goûté les scones, je peux vous dire que cela vaut le coup !

Pour d’autres idées de lectures, rendez-vous sur le blog de Mademoiselle Maeve