Replay du lundi 18 janvier 2021

"Cancre", le trio rock finistérien s'inspire de poèmes rédigés dans les tranchées

- Mis à jour le

Écrits il y a 100 ans, les poèmes de l'arrière-grand-oncle des frères Millasseau résonnent étrangement aujourd'hui.

Le trio finistérien Cancre
Le trio finistérien Cancre - photo : Rod Maurice

"Face au vent" est le premier EP 4 titres du groupe finistérien "Cancre" qui vient de sortir (novembre 2020) avec deux clips ces derniers mois : du rock brut mais aussi mélodique, en français, inspiré de textes contemporains que le groupe écrit et de poèmes rédigés dans les tranchées de la première guerre mondiale.

Le Morlaisien Klet Beyer, acteur et doubleur originaire du Cap-Sizun (29), batteur dans Chapi Chapo et Rhapsoldya avait rencontré le bassiste brestois Mathias Millasseau au sein du groupe de rock en breton Gimol Dru Band. Puis au retour en Bretagne du frère de Mathias, Robin Millasseau (guitariste et choriste des Craftmen Club version 2017), ils décident de jouer ensemble en formant "Wicked" en 2013, avec un son rock garage et des textes en anglais. A la faveur d'une drôle de découverte, le trio se renomme "Cancre" et chante désormais en français depuis 2020.

Cancre écrit ses propres musique et textes à plusieurs, fait aussi appel à David Sander pour "Vols de nuit", un titre qui n'est pas sans évoquer Saint-Exupéry et un espoir de jours meilleurs et puise aussi dans un recueil de poèmes de Marcel Millasseau écrit durant la seconde guerre mondiale, retrouvé dans le grenier familial.

Nous sommes pris dans les filets des araignées du large. Gardez vos masques nucléaires Horizons prometteurs Tout s’élargit à la mesure de vos sourcils Gouffres des nuits (extrait de "Saisir")

L'arrière-grand-oncle de Robin et Mathias qui était écrivain et journaliste, a fini sa vie comme patron de l’aviation civile dans les Landes. Marcel Millasseau avait écrit dans les tranchées des textes dans une prose décalée, absurde, mordante, qui cherche un sens à la condition humaine, des thématiques qui parlent aujourd'hui. Cancre - qui sous cette nouvelle formule n'a encore jamais joué sur scène, mise à par une session live sans public au SEW à Morlaix - a reçu un support de poids : Eric Digaire, membre des brestois de  Matmatah, les accompagne et réalise leur premier mini-album.

Mots clés: