Replay du mercredi 5 mai 2021

L'odyssée celtique de la chanteuse Gwennyn qui sort son nouvel album "Immram"

- Mis à jour le

Le 7e album de la chanteuse de la presqu'île de Crozon est un voyage intérieur et un hommage aux femmes

La chanteuse bretonne Gwennyn sort son 7e album "Immram"
La chanteuse bretonne Gwennyn sort son 7e album "Immram" - © Eric Legret

"Immram", le 7e album de Gwennyn sort vendredi 7 mai : la chanteuse née à Rennes et qui a la presqu’île de Crozon au cœur, propose 11 titres inédits électro-pop-rock celtiques. Deux adaptations de traditionnels dont le cantique vannetais "Me gav hir an amzer" et des compositions en français et breton. "Immram", un mot gaélique qui signifie Odyssée, voyage, un voyage mythique et intérieur. Dans l'univers celte, il conte le passage d’un héros dans l’autre Monde, le Tir na nog.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Avec des titres comme "Me ivez" (#me too), "Mamm douar" (terre mère), "Présage" (une chanson tirée d'une histoire vécue où comment 2 femmes se relèvent et voient la lumière après avoir souffert) ou "Fille du vent "une chanson inspirée par l'histoire de la top model et défenseuse des femmes d'Afrique Waris Dirie, qui avait fui la Somalie après son excision : cet album est aussi un hommage aux destins d'héroïnes d'aujourd'hui.

Gwennyn dans les studios de France Bleu Breizh Izel le 5 mai 2021
Gwennyn dans les studios de France Bleu Breizh Izel le 5 mai 2021 © Radio France - Corentin Bossennec

Entourée de fidèles musiciens, Gwennyn retrouve Patrice Marzin (guitares, programmations depuis 2009) qui a accompagné Thiéfaine ou Calvin Russell, le sonneur d'Ar Re Yaouank David Pasquet (bombarde), Kevin Camus (uilleann pipe et flûtes depuis 2010) compagnon d'Alan Stivell, Nolwenn Leroy ou Lavilliers, Manu Leroy (basse depuis 2010), Yvon Molard (percussions depuis 2012), Ronan Rouxel (violons et mandolines) et même le guitariste Soïg Sibéril sur "Mizioù Du" qui avait déjà accompagné la chanteuse sur l'album "Kan an tevenn" en 2011.

Pour certains Jacobins, lorsqu'il y a de la place pour le breton dans un cerveau, il n'y a plus de place pour le français !

Gwennyn retrouve sur cet opus le bagad de Lann Bihoué qu'elle avait croisé à Singapour en 2017 à la fête de la Bretagne, sur deux morceaux dont "War an Hent" qui rend hommage à la Redadeg, la course pour la langue bretonne (de Carhaix le 21 mai à Guingamp le 29 mai 2021) que la chanteuse courra (sur 1km en descente) à Argol ! Une manière ludique de soutenir sa langue maternelle, qu'elle parle avec ses parents et souvent avec ses enfants. Heureuse du passage de la loi Molac pour l'apprentissage du breton, Gwennyn reste sur le qui vive, la loi ayant été soumise au conseil constitutionnel par 60 députés mécontents.

Immram, le nouvel album de Gwennyn
Immram, le nouvel album de Gwennyn - photo : Eric Legret

Au moment où l'on devait bénir le corps, j'ai pris la main d'Alan Stivell et nous avons chanté tous les deux "Kimiad"

Gwennyn adapte aussi "Kimiad" avec le bagad, tiré de la complainte du chanteur de Poullaouen du 19e Prosper Roux ("Kimiad ar soudard yaouank", le départ du jeune soldat), que Gwennyn avait appris en 2 jours à l'occasion d'un enterrement d'un proche et qu'elle avait interprétée avec Alan Stivell le jour des funérailles dans l'église, alors qu'elle avait 22 ans. C’est avec ce moment d'émotion que sa carrière fut lancée, Stivell l'invitant sur son 20e album "Back to Breizh".

Concert de lancement d'"Immram" : Gwennyn avec le Bagad de Lann-Bihoué aux Jardins de l’Evêché à Quimper le 17 juillet 2021.

Mots clés: