Toutes les émissions

Cours toujours, tu m'intéresses, Bleu Poitou

Le samedi à 7h20. Rediffusion le dimanche à 8h41.

la fine équipe de France Bleu Poitou
la fine équipe de France Bleu Poitou © Radio France - Vincent Hulin

On a couru le Marathon et maintenant ?

Diffusion du samedi 2 juin 2018 Durée : 2min

Semi-Marathon et encore plus Marathon sont des distances qui commencent à être exigeantes. Ce ne sont pas des courses que l'on court tous les week-end. Alors quand on les a courus on fait quoi après ? Quelques conseils.

Par exemple on conseille de ne pas disputer plus deux marathons par an et en même temps ça va vite dans le calendrier. Ces distances se disputent idéalement au printemps et à l'automne pour des raisons climatiques. S'aligner sur la distance reine en plein mois de janvier ou en plein mois d'août est franchement à éviter. Et au delà des 42 km 195 à parcourir le jour J, il y a aussi les deux mois d'entrainements qui précèdent et qui eux aussi doivent s'effectuer dans des bonnes conditions météos pour ne pas trop entamer le physique et le mental. 

Après un semi ou un marathon le coureur doit observer quelques jours de repos

Alors on l' a compris prévoir deux semis ou deux marathons dans l'année prend l'essentiel de notre énergie mais une fois la récupération effectuée reste quand même quelques bons moments pour se faire plaisir sur d'autres courses. Je répète ici, qu'après un semi ou un marathon le coureur doit observer quelques jours de repos entre 5 et 10 jours. Histoire de bien se reposer, de ne pas trop solliciter les muscles, les tendons, et les ligaments qui ont été mis à mal. Que votre chrono sur l'épreuve se soit très bon ou au contraire pas du tout, peut vous pousser à vouloir rapidement rechausser les baskets. Il est quand même jouissif aussi de pouvoir surfer sur la condition physique  acquise avec les 8 ou 10 semaines de la préparation. 

Psychologiquement on court sans stress de performance

En général les jambes sont toujours aussi bonnes, le corps reste affuté et la vélocité est là donc on peut capitaliser dans quelques week-end en participant à des courses autour de chez soi. Vous êtes un mangeur de bitume ? Si vous en profitiez pour vous mettre au trail ? Vous ne pouvez vous empêcher d'arpenter l'asphalte ? Alors concentrez vous sur des petits courses de 5 et 10 bornes. De toutes façons l'un de vos objectifs de l'année est passé, maintenant ce n'est que du bonus et personnellement j'ai connu bon nombre de coureurs claquer de très jolis chronos ou signer des performances après un marathon. Non seulement le corps reposé reste en forme mais surtout psychologiquement on court sans stress de performance et on se lâche. Et puis dernier cas, si la motivation n'est plus là, commencez à lire les magazines spécialisés qui vont vous donner des idées d'évasion et d'envie d'autres courses. Cochez de nouveau un rendez vous dans les 6 prochains mois et ça devrait le faire comme ça.