Toutes les émissions

Cours toujours, tu m'intéresses, Bleu Poitou

Le samedi à 7h20. Rediffusion le dimanche à 8h41.

courir en souriant c'est tellement mieux !
courir en souriant c'est tellement mieux ! © Radio France - Vincent Hulin

Quand courir fait du bien à la tête

Diffusion du samedi 4 novembre 2017 Durée : 2min

Tous les joggeurs vous le diront " courir vous procure un sentiment de bien être" et j'ajouterai surtout après l'effort et après une bonne douche.

Courir c'est s'accorder du temps pour soi, dans un vie souvent à 100 à l'heure. Alors bien sûr pour la plupart ce sont les premières foulées qui coûtent mais la pratique aidant on devient vite accro. Pour rappel il vaut mieux courir souvent mais pas très longtemps que de s'infliger une grosse sortie synonyme de souffrance.

Trois sorties par semaine ne serait-ce que de 20 mn ou une une demie-heure sont une excellente chose.

Courir c'est se vider la tête. S'aérer les neurones à conditions de pouvoir trottiner dans la nature et non sur un tapis de course à pied dans une salle de sport. La plupart des joggeurs le reconnaissent, on peut avancer et enchainer les kms avec une idée fixe en tête et puis après un certain temps, le vide est tout à fait possible.

Adepte de la méditation je me suis même surpris à méditer durant une longue course au Mexique. Juste en regardant durant de longues minutes les mollets de mon compagnon d'aventure. D'un seul coup, les jambes avancent, le regard assure la sécurité de la pose des pieds sur le sol, mais le cerveau lui est déconnecté de la réalité sombrant dans une sorte de torpeur rêveuse. Et aujourd'hui il m'arrive même de faire une sortie d'une heure en mode footing cool, et de passer quasiment toute la sortie dans mes pensées et ne pas me rendre compte de la distance ou du temps parcouru.

Faire un footing agit également directement sur notre métabolisme : une activité qui peut avoir des incidences positives dans le traitement de la dépression et qui permet la fameuse sécrétion d’endorphines, qui s’active en moyenne après une-demi heure d’effort. Grâce à cette hormone du bien-être, la pratique du jogging peut apporter une aide précieuse aux personnes qui souffrent de maux de tête.

sourire pendant l'effort permet-il de courir plus vite ?

Enfin, des chercheurs se posent la question suivante : sourire pendant l'effort permet-il de courir plus vite ? a priori oui le sourire pendant l'effort rend l’exercice plus facile, certains estiment même le gain de temps à 2% sur marathon, ça passe notamment par la détente procurée par le sourire au niveau des muscles du visage. Selon un test effectué sur des coureurs, ceux qui souris sont plus décontractés et consomment moins d'oxygène. Donc éviter de grimacer ou de faire la gueule pendant un effort de course à pieds, car vous n'avancerez pas plus vite, bien au contraire. Allez bonne sortie !