Toutes les émissions

Cours toujours, tu m'intéresses, Bleu Poitou

Le samedi à 7h20. Rediffusion le dimanche à 8h41.

les barres de céréales vous accompagnent dans le sac de course à pied
les barres de céréales vous accompagnent dans le sac de course à pied © Radio France - vincent Hulin

Quoi manger pour bien courir ?

Diffusion du samedi 26 août 2017 Durée : 2min

La cause numéro 1 de l'abandon sur une course comme l' Ultra Trail du Mont-Blanc ou même un simple marathon est liée à des problèmes gastriques et intestinaux.

Car ne plus pouvoir manger ça se termine systématiquement par déchirer son dossard car quand vous ne mettez plus de carburant dans le réservoir vous ne tenez pas 160 km à gambader autour du Mont Blanc. Alors sans courir un ultra vous pouvez de toutes façons connaitre ce genre de tracas sur un semi marathon ou un marathon. Nous ne sommes pas tous égaux sur ces problèmes d'alimentation en course, et chacun tolère certaines choses et pas d'autres. Le B-ABA me conseillait mon micro nutritionniste est déjà de " s'entrainer à manger avant d'aller courir". Autrement dit faites une chose qui n'est pas naturelle c'est de charger votre estomac juste avant une activité physique. Entendons nous bien, il ne s'agit pas d'aller piquer des sprints et faire des montées de côtes à fond mais de partir pour une sortie tranquille en mode footing. Vous allez comme ça obliger votre organisme à digérer pendant l'effort. Si les premières séances peuvent être assez désagréables avec petites remontées acides, à force d'entrainement vous allez de plus en plus le tolérer. Quant à savoir ce que vous pouvez ingurgiter et qui ne vous flanque pas de crampes d'estomac et qui ne vous plie pas en deux une seule solution : tester différents types d'aliments. Exemple avant d'enfiler votre short faites vous un sandwich au jambon et vous verrez. La fois d'après mangez quelques morceaux de fromages. Une autre fois encore des biscuits, une banane, des fruits secs. Et comme ça vous allez tranquillement au fil des sorties voir ce qui vous réussi ou pas. Alors bien sûr ne tentez pas le diable en mangeant du farci poitevin des frites ou des choux Bruxelles, mais si jamais 2 ou 3 aliments différents vous conviennent alors c'est gagné! Pour ceux qui font des sorties longues de plusieurs heures vous pouvez emmener ainsi avec vous vos propres ravitaillements. Et puis pour ceux qui s'inscrivent sur des courses vous saurez à l'avance quels aliments vous réussiront sur les tables des ravitaillements de l'organisation. Moi j'ai des souvenir lors du Tor des Géants dans la Vallée d' Aost en italie de faire 330 km de course avec seulement du fromage et du jambon de pays, et ça a bien marché car je l'avais testé auparavant