Replay du lundi 26 novembre 2018

A Azé, ils vont planter près de 1000 arbres pour l'environnement !

- Mis à jour le

C'est l'un des plus grands projets d'agroforesterie : samedi 1er décembre, près de mille arbres reprendront leurs droits sur l'exploitation de Christophe Piquet à Azé.

Christophe Piquet, agriculteur bio à Azé.
Christophe Piquet, agriculteur bio à Azé. © Radio France - Gauthier Paturo

Pendant vingt ans, Christophe Piquet a cédé aux sirènes du productivisme. Converti à l'agriculture biologique depuis neuf ans, il a maintenant à cœur d’œuvrer pour l'environnement. Un déclic qui est survenu à la naissance des ses petits-enfants. Ce samedi 1er décembre, il se lance dans l'agroforesterie sur trente-deux hectares. Le principe : utiliser l'arbre comme un allié pour ses cultures.

Et les bienfaits sont nombreux : quand le soleil tape dur, l'arbre permet de faire baisser la température au sol d'un degré. Il fertilise les sols, fabrique de l'oxygène, lutte contre les rongeurs... Pour Samuel Legrais, de l'association Sylvagraire, le phénomène prend de plus en plus d'ampleur.

Une exploitation qui consomme plus de carbone qu'elle n'en génère

Sur notre planète, on produit de la nourriture pour 12 milliards de personnes. Un gaspillage qui insupporte Christophe Piquet. Alors samedi 1er décembre, il espère bien sensibiliser un maximum de monde sur les grands enjeux climatiques. Et pour lui, c'est évident, cela passe par notre consommation au quotidien. Sur son exploitation, les arbres consommeront désormais tout le carbone produit par son élevage. Une exploitation qu'il va transmettre à son fils Antoine.

Rendez-vous samedi 1er décembre à partir de 14h, au lieu-dit "Le Haut Aviré" à Azé.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Samuel Legrais de l'association Sylvagraire.
Samuel Legrais de l'association Sylvagraire. © Radio France
Mots clés: